HomePolitiqueBénin: les mises en garde des démocrates contre le harcèlement judiciaire du...

Bénin: les mises en garde des démocrates contre le harcèlement judiciaire du pouvoir

Bénin: les mises en garde des démocrates contre le harcèlement judiciaire du pouvoir
Bénin: les mises en garde des démocrates contre le harcèlement judiciaire du pouvoir

Plusieurs responsables du partiLes Démocrates ont été écoutés en fin de semaine dernière par le procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Une procédure qualifiée par le président du parti, Eric Houndété, comme un harcèlement judiciaire exercé contre ses membres.

Dans un communiqué en date de ce dimanche 21 Février 2021, l’ex-vice-président de l’Assemblée nationale met en garde le pouvoir Talon contre ces manœuvres d’intimidation.

“Le parti « Les Démocrates » élève une vive protestation contre ces manœuvres d’intimidation, préjudiciables à un processus électoral crédible et inclusif et à la paix“, lit-on dans le communiqué signé par Eric Houndété.

Le parti « Les Démocrates » profite de cette tribune pour rappeler au gouvernement et à son chef, l’exigence de la mise en œuvre des décisions de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) et les assises nationales demandées par l’opposition en vue de créer les conditions propices pour une élection crédible et inclusive, gage de paix sociale.

Lire aussi  Pascal Affi N’Guessan : le leader du FPI hospitalisé

Lire ci-dessous l’intégralité du communiqué.

Communiqué des démocrates

Cotonou, le 21 février 2021
Depuis le vendredi 19 février 2021, plusieurs militants du parti « LES DEMOCRATES », font l’objet d’intimidations et de harcèlement judiciaire.

En effet, convoqués sans raison et de façon cavalière à la CRIET (tribunal d’exception du Président Patrice TALON), les camarades Nourénou ATCHADE premier Vice-Président et Justin Cohovi ADJOVI Secrétaire national à la Trésorerie et au Patrimoine n’ont été reçus qu’après plus de 11 heures d’attente.

A l’analyse, les motifs de la convocation seraient basées sur des rumeurs et fausses informations sur des activités régulières du parti. Il s’agit purement et simplement d’un harcèlement judiciaire constitutif de torture morale inacceptable.

De même, le camarade Bio Dramane TIDJANI, Vice-Coordonnateur de la huitième Circonscription Electorale est attendu à la CRIET le lundi 21 février 2021 certainement pour le même motif.

Le parti « LES DEMOCRATES » élève une vive protestation contre ces manœuvres d’intimidation préjudiciables à un processus électoral crédible et inclusif et à la paix.

De toute évidence, la finalité de cette manœuvre n’est rien d’autre que la volonté d’exclure pour une troisième fois l’opposition des élections et de faire un passage en force.

Lire aussi  Raphael Dagbo : Gbagbo n'est pas un pleurnichard, le combat c'est « jusqu'au bout »

Le parti « LES DEMOCRATES » met en garde contre la répétition de telles manœuvres et demande à ses militantes et militants ainsi qu’à l’ensemble du peuple Béninois de rester mobilisés pour la restauration de la démocratie et de l’Etat de droit par toutes les voies légales que nous offrent la Constitution et les lois de la République.

Le parti « LES DÉMOCRATES » rappelle au gouvernement et à son chef, l’exigence de la mise en œuvre des décisions de la CADHP et les assises nationales demandées par l’opposition en vue de créer les conditions propices pour une élection crédible et inclusives, gage de paix sociale.

C’est ensemble que nous gagnerons la bataille du développement qui passe par la restauration de la démocratie, de l’État de droit et de l’alternance démocratique en 2021.

Vive le Parti « LES DÉMOCRATES »
Vive le BENIN
Le Président
Éric HOUNDETE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here