HomePolitiqueBénin: le gouvernement justifie l’absence de l’opposition radicale à la présidentielle

Bénin: le gouvernement justifie l’absence de l’opposition radicale à la présidentielle

Bénin: le gouvernement justifie l'absence de l'opposition radicale à la présidentielle
Bénin: le gouvernement justifie l'absence de l'opposition radicale à la présidentielle

Reçu ce mardi 23 Février sur BBC, le ministre de la communication Alain Orounla a justifié l’absence de l’opposition radicale à la compétition électorale. Loin de l’argument des parrains, le porte-parole du gouvernement a évoqué une capitulation de l’opposition face au bilan élogieux du président Talon.

Sur BBC ce mardi, le ministre Alain Orounla a martelé que le rejet des dossiers de candidature de l’opposition radicale par la Commission électorale nationale autonome (CENA) était prévisible.

Pour soutenir sa position, le ministre de la communication et de la poste a laissé entendre que ces différents candidats ont obstinément refusé de se conformer à la loi électorale faisant une fixation sur le rejet de la constitution qui, selon le ministre, n’a fait qu’améliorer la situation des partis politiques et le code électoral.

Lire aussi  Présidentielle 2021 : la CEDEAO envoie une délégation au Bénin

“Quand vous allez à une compétition et que vous refusez de respecter toutes les règles”, indique le ministre, c’est que vous n’êtes pas prêts pour la compétition.

Il a fait remarquer que certains de ces candidats sont allés déposer leur candidature avec des duos mais ont refusé de se conformer au principe du parrainage…

Pour Orounla, toutes ces candidatures qui ne sont pas conformes aux lois électorales émanent des candidats qui ne font pas le poids, qui savent qu’ils n’ont pas de programme, “d’alternatives crédibles à opposer au bilan très élogieux du président Patrice Talon“.

“Ils n’ont pas voulu se conformer face au bilan très flatteur du président Talon. La seule chose qu’ils défendent est la restauration d’une démocratie qui n’a pas disparu, qui n’est pas tombée“, a affirmé Alain Orounla.

Lire aussi  Retour des exilés: Patrice Talon dit ce qu’il faut faire

Cette posture de cette opposition est une posture minimaliste parce qu’on n’a pas d’argument à faire valoir; se désole-t-il.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here