HomePolitiqueBénin: Amoussou Bruno donne des leçons aux acteurs de l’opposition

Bénin: Amoussou Bruno donne des leçons aux acteurs de l’opposition

Bénin: Amoussou Bruno donne des leçons aux acteurs de l'opposition
Bénin: Amoussou Bruno donne des leçons aux acteurs de l'opposition

A la faveur d’une session tenue par le bureau politique, ce week-end à Bénin royal hôtel, l’Union Progressiste a passé en revue, la stratégie qu’elle mettra en œuvre dans la perspective de la campagne électorale. En outre leur leader Bruno Amoussou a saisi l’opportunité pour faire des mises au point aux acteurs de l’opposition.

En effet, ce fut pour Bruno Amoussou, président de l’Union Progressiste, l’occasion de donner des leçons aux acteurs de l’opposition, Les Démocrates en l’occurrence. A travers ses allégories dont il détient parfois seul le secret, l’ancien ministre du plan en utilisera une pour mettre le doigt sur des parties qui éventuellement, pourraient faire mal aux Démocrates. Trompettes en main, il n’est plus un secret pour personne que ces acteurs de l’opposition « radicale », n’ont de cesse de crier à l’exclusion et ceci pour une troisième fois dans le cadre des élections.

Lire aussi  Coronavirus : l’OMS publie de nouveaux chiffres sur le Bénin

A propos d’ailleurs, le président Bruno Amoussou dira que « … Le gardien n’attend pas le moment de l’inventaire pour dire qu’il y a eu des voleurs il y a un an. Le gardien vous signale les anomalies au moment où ces anomalies se produisent…. ». Sans être dans le secret des dieux, l’ancien président du défunt parti l’Union fait la Nation a jeté ainsi, une pierre dans le jardin des Démocrates. Attirant leur attention sur l’une des erreurs commises en cours de route et insinuer qu’ils devraient se réveiller un peu plus tôt, pour dénoncer ce qu’ils revendiquent aujourd’hui, et au besoin, obliger la majorité présidentielle à corriger le tir.

Lire aussi  Bénin - Présidentielle 20121: voici la liste des candidats retenus par la CENA (Liste provisoire)

Ceci d’autant plus que leur absence au dialogue politique national d’octobre 2019, semble-t-il, a causé de préjudices au groupe, proche de l’ancien président Boni Yayi. A cette assise, il a été question de l’organisation des élections générales et de celles querellées actuellement, mais à travers la mise en place de certaines réformes, clament les acteurs de la mouvance présidentielle. Donc, c’est dire peut-être que leur présence audit dialogue aurait dû changer quelque chose. Dès lors, est-ce qu’on peut dire que le groupe est victime de ses propres erreurs ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here