HomePolitiqueArrestations au Bénin: Aurélien Agbénonci recadre les États-Unis

Arrestations au Bénin: Aurélien Agbénonci recadre les États-Unis

Arrestations au Bénin: Aurélien Agbénonci recadre les États-Unis
Arrestations au Bénin: Aurélien Agbénonci recadre les États-Unis

Le ton est monté ces dernières semaines entre Cotonou et Washington après la sortie du chef de la diplomatie américaine sur les arrestations d’opposants dans le cadre des violences pré-électorales. Suite au communiqué des Etats-Unis, le ministre béninois des affaires étrangères a tenu à mettre les choses au clair.

Dans un communiqué daté du 23 avril, le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken a exprimé ses vives inquiétudes sur les nombreuses arrestations de dirigeants politiques de l’opposition liées à la présidentielle du 11 avril 2021. Plus loin, le chef de la diplomatie américaine pointe du doigt le principe de la présomption d’innocence qui protège les personnes interpellées avant leur que « culpabilité soit prouvée par un processus de justice pénale rapide, équitable, transparent et apolitique ».

Officiellement, les autorités béninoises ont pris « pris acte » des observations américaines. Mais selon Jeune Afrique, le ministre des affaires étrangères, Aurélien Agbénonci a convoqué l’ambassadrice des Etats-Unis à Cotonou, Patricia Mahoney pour lui exprimer son mécontentement. A en croire le média panafricain, le ministre a dénoncé le ton « paternaliste » du secrétaire d’Etat Antony Blinken dans ledit communiqué.

Lire aussi  L'OMS réagit au retour des États-Unis au sein de l'organisation

Washington doit « changer de logiciel »

«Le Bénin n’a pas de leçon à recevoir», a fait savoir Aurélien Agbénonci à Patricia Mahoney, lui enjoignant de « changer de logiciel ». Il s’agit d’une mise au point clair des autorités béninoises sur la situation politique du pays. Si l’expulsion de l’ambassadrice ne parait pas comme une option pour Cotonou, il faut tout de même rappeler que le gouvernement de Patrice Talon s’était illustré en 2019 en déclarant l’ambassadeur de l’Union européenne Olivier Nette« Persona non grata ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here