Home Life style Il coupe le p*nis de l’agresseur de sa femme avec un couteau...

Il coupe le p*nis de l’agresseur de sa femme avec un couteau suisse

Il coupe le p*nis de l'agresseur de sa femme avec un couteau suisse
Il coupe le p*nis de l'agresseur de sa femme avec un couteau suisse

Le 12 octobre dernier, un couple, originaire de Shevchenkovo (Ukraine), rentrait séparément d’une soirée : la femme, âgée de 27 ans, était partie dix minutes plus tôt du restaurant où ils avaient mangé avec ses amis, comme l’explique le Daily Mail.

Sur le chemin, elle croise la route d’un jeune homme de 25 ans qui l’attaque par-derrière et l’emmène dans un buisson. Il la viole tout en l’étranglant pour étouffer ses cris. Lorsque le mari de la victime passe 10 minutes plus tard, il entend des bruits venant des buissons et s’approche pour découvrir la scène de viol. Fou de rage, il frappe l’agresseur avant de sortir un couteau suisse et de lui trancher le pénis.

« Il n’a pas compris ce qu’il faisait »

L’avocat du mari, Dmitry Spaskin, a déclaré lors du procès que « le mari avait perdu la capacité de contrôler ses actes. Il n’a pas compris ce qu’il faisait ». Les hurlements du violeur réveillent alors tout le quartier et les riverains se précipitent sur place. « Après l’incident, le mari était sous le choc et est parti. Il a marché environ 13 kilomètres et a atteint un village voisin. Là, il a rencontré une connaissance et a demandé à le conduire à un poste de police où il a tout avoué », raconte l’avocat.

Emmené à l’hôpital, l’agresseur a été opéré mais il pourrait ne jamais retrouver l’usage de son pénis. « Il a expliqué s’être fait plaquer par sa petite amie la semaine précédente. Le jour de l’incident, il a bu un litre de vodka. Il refuse d’en dire plus pour l’instant », a expliqué le procureur. La police a ouvert une enquête sur le viol. Le violeur pourrait être condamné à 5 ans de prison, 3 de moins que le mari qui risque une peine de 8 ans. « N’importe quelle autre femme aurait pu devenir la proie du violeur. S’il ne l’avait pas fait, il aurait continué à agresser d’autres femmes », ont souligné les femmes du village, qui soutiennent le mari de la victime.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here