HomeLife styleCardi B : la star poursuivie en justice

Cardi B : la star poursuivie en justice

Cardi B : la star poursuivie en justice
Cardi B : la star poursuivie en justice

Un homme appelé Kevin Brophy Jr. a intenté un procès contre Cardi B, accusant celle-ci d’avoir utilisé son tatouage sans son autorisation et pour une couverture de disque qu’il juge inappropriée.

Sur sa mixtape ‘B**ch Music Vol. 1’, la rappeuse américaine apparaît les jambes écartées avec un homme penché sur elle, le dos de ce dernier étant recouvert du tatouage en question.

Kevin Brophy Jr., considérant que le tatouage est le sien, réclame ainsi 5 millions de dollars de dédommagement, et malgré les protestations de l’artiste cet été, le juge chargé de ce procès (Cormac Carney) a refusé de rejeter l’affaire. Lors d’une audience, Cardi B a insisté sur le fait que l’utilisation du tatouage n’était, à ses yeux, pas du tout problématique.

Lire aussi  Etats-Unis : John Lewis, figure emblématique des droits civiques, est mort

Le juge a toutefois rétorqué que «pour constituer un usage légitime, l’image modifiée doit comporter des éléments transformateurs ou créatifs significatifs pour en faire quelque chose de plus qu’une simple ressemblance ou imitation. Un jury raisonnable dans cette affaire pourrait conclure qu’il n’y a pas suffisamment d’éléments transformatifs ou créatifs sur la couverture du GBMV1 pour constituer un usage transformatif du tatouage du plaignant.»

Le juge a également déclaré, s’adressant à l’avocat de Kevin Brophy Jr (Douglas Bania) qu’il ne pouvait pas donner son accord quant au montant demandé par ce dernier.

Lire aussi  États-Unis : le Sénégal poursuivi en justice

«En d’autres termes» a-t-il ajouté. «La théorie de Bania signifie que si les accusés n’avaient pas utilisé le tatouage du plaignant sur la couverture de GBMV1, Cardi B n’aurait pas gagné d’argent sur l’album – du moins sur les services de streaming où le tatouage apparaît. Cette conclusion n’est absolument pas fondée, et la Cour, dans son rôle de gardien de la loi, ne permettra pas à un jury de s’y fier»

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here