Home Justice Bénin : nouveau mandat d’arrêt contre Koutché, Interpol brise le silence

Bénin : nouveau mandat d’arrêt contre Koutché, Interpol brise le silence

Bénin : nouveau mandat d'arrêt contre Koutché, Interpol brise le silence
Bénin : nouveau mandat d'arrêt contre Koutché, Interpol brise le silence

Alors que la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) a émis contre l’ancien directeur général du Fonds national de micro-finance (Fnm), Komi Koutché, un mandat d’arrêt international, les avocats de ce dernier ont adressé un courrier à l’Interpol. En réponse au courrier, l’Interpol rassure ces derniers qu’aucune demande de la part de son bureau central à Cotonou contre leur client ne sera exécutée sans une étude juridique et sans avertir leur client pour obtenir de lui des éléments de contradiction.

A travers son courrier de lundi, l’Interpol rassurait les avocats de l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, Komi Koutché, qu’il est disposé à travailler, conformément à ses principes, en mettant l’accent sur la contradiction. C’est ce que fait comprendre ici une partie du courrier publié sur le quotidien Matin Libre : « Cher Me, nous avons reçu votre courrier et vous rassurons qu’aucune demande de la part de notre bureau central à Cotonou contre votre client ne sera exécutée sans une étude juridique et sans avertir votre client pour obtenir de lui des éléments de contradiction. Nous suivrons la situation de près et aviserons en cas de nécessité ».

Il faut noter que cette réponse adressée de l’Interpol atteste encore une fois de la neutralité et de la réticence de l’organisme international dans l’exécution des demandes des autorités béninoises particulièrement dans la procédure en cours contre l’opposant au régime en place.

Lire aussi  Dettes des travailleurs : Komi Koutché sort des chiffres

Il faut souligner que c’est Me Grégory Thuan, un ancien référendaire à la cour européenne des droits de l’homme et président de la commission « Droits de l’homme » de l’union des avocats européens, désormais défenseur de Komi Koutché, qui a reçu le courrier réponse de l’Interpol au nom de ses pairs qui viennent pour une énième fois d’être rassurés par l’organisme de la protection des droits de leur sujet.

Lire aussi  « Talon contrôle toutes les richesses du pays à sa guise », Komi Koutché

Pour rappel, après l’échec au procès de Madrid soldé par le refus de la justice espagnole d’extrader Komi KOUTCHE, celui-ci a plusieurs fois fait objet de tentatives d’arrestations auxquelles les bureaux nationaux des pays où il était en déplacement se sont régulièrement opposés.

L’homme a été condamné le samedi 05 avril 2020 par contumace, d’une peine de 20 ans de réclusion criminelle et 500 millions FCFA d’amende avec mandat d’arrêt international par la CRIET.

Pour ses avocats, cette condamnation  est « arbitraire ».