HomeJusticeBénin : mandat d’arrêt international émis contre les responsables de Securiport

Bénin : mandat d’arrêt international émis contre les responsables de Securiport

Bénin : mandat d’arrêt international émis contre les responsables de Securiport
Bénin : mandat d’arrêt international émis contre les responsables de Securiport

La justice béninoise a émis un mandat d’arrêt contre les responsables de Securiport, société de droit américain qui contrôlait les passagers à l’aéroport de Cotonou.

Rebondissement dans l’affaire qui oppose l’Etat béninois et la société Securiport. Selon les informations rapportées par divers médias béninois, un mandat d’arrêt international a été émis contre les responsables de la société de droit américain qui s’occupait du contrôle des passagers à l’aéroport international Bernardin Cardinal Gantin.

Le mandat d’arrêt international a été émis, apprend-on, par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). La juridiction spéciale du Bénin a émis les mandats d’arrêt contre les responsables de Securiport. Cette décision fait suite à une enquête ouverte par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme.

D’après Banouto, la mesure concerne plusieurs responsables de la société de droit américain. Notamment le Béninois Abdou Raman Soumanou et ses associés américains Enrique Segura et Gaston Tarquini Jaquemin.

Lire aussi  Bénin - Vote par correspondance : la Cour Djogbénou se prononce

En septembre 2019, les trois responsables de la société Securiport avaient été convoqués par la Brigade économique et financière (BEF). Mais les trois concernés n’avaient pas répondu à la convocation. Selon La Lettre du continent, Enrique Segura, directeur exécutif de Securiport a contesté la procédure par le biais de son avocat, Me Robert Dossou.

Riposte contre la condamnation de l’Etat béninois?

L’émission des mandats d’arrêt contre les responsables de Securiport apparaît comme une riposte de l’Etat béninois à sa condamnation. La procédure contre les responsables de Securiport a été ouverte aux lendemains de la condamnation de l’Etat béninois à verser à la société de droit américain la somme de 55 milliards francs CFA par la Chambre de commerce international de Paris en janvier 2019.

Lire aussi  Présidentielle au Bénin: voici le positionnement des candidats sur le bulletin de vote

Cette décision a été confirmée par la Cour d’Appel de Paris le 27 Octobre 2020 en appel. Le Bénin a été condamné suite à la résiliation par l’Etat du contrat le liant à la société Securiport. Les responsables de la société américaine, à en croire La Lettre du Continent, ont tenté sans succès l’exécution de ces décisions de justice.

La société Securiport a entamé ses activités à l’aéroport de Cotonou suite à un contrat signé en 2015 sous l’administration du président Boni Yayi. Mais à l’arrivée du président Patrice Talon, à la tête de l’Etat béninois en 2016, le contrat liant l’Etat et la société a été résilié et les activités de Securiport confiées à Morpho Dys.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here