Home Justice Bénin : les présumés assassins de la petite Gracia devant le juge...

Bénin : les présumés assassins de la petite Gracia devant le juge ce lundi 15 juin

Bénin : les présumés assassins de la petite Gracia devant le juge ce lundi 15 juin
Bénin : les présumés assassins de la petite Gracia devant le juge ce lundi 15 juin

Le 03 février 2020, Gracia Prunelle a été sauvagement assassinée par des hommes. Le procès des présumés assassins s’est ouvert ce lundi 15 juin 2020 au tribunal de première instance de Cotonou.

C’est ce jour, lundi 15 juin 2020, que le procès des présumés assassins de la petite Gracia Prunelle a commencé au tribunal de première instance de Cotonou. Invité à la barre, Martial Biozogni, l’un des deux personnes inculpées n’a pas nié les faits. Il a par la suite fait cas des circonstances de l’assassinat de Gracia qui le fréquentait. A la question de savoir s’il a commis le forfait avec son coaccusé Gratien Missigbèto Assogba ? Il a dit non et a fait savoir qu’il a agi seul sans le concours de personne. Il importe de signaler que le coaccusé, est âgé de 22 ans. Le Sieur Martial Biozogni a laissé entendre qu’il a déjà fait à Gratien Missigbèto Assogba un médicament contre la faiblesse s**uelle.

Lire aussi  Urbain Dangnivo : sa fille brise le silence, 10 ans après sa disparition

Rappelons que le procureur Mario Metonou qui représente le ministère public a demandé une prison à vie contre les deux présumés assassins. De même, la fillette Gracia Prunelle a été assassinée d’une manière sauvage le 03 février 2020.

C’est après une plainte de la mère de Gracia, dame Edwige Dossou Togbé, que les deux présumés assassins ont été arrêtés et placés en détention provisoire le 08 février dernier. Face à cet état de choses, ces présumés assassins doivent répondre des chefs d’inculpation d’assassinat et de charlatanisme.

Lire aussi  Louis Vlavonou confirme l’exclusion de l’opposition pour la Présidentielle 2021

A noter qu’il est possible que les deux hommes soient condamnés à une prison à vie pour assassinat et entre 10 à 20 ans de réclusion criminelle pour pratique de charlatanisme. Aussi, de nombreuses personnes s’étaient indignées contre l’assassinat de Gracia Prunelle, et certains avaient même demandé la peine capitale contre les présumés assassins.