Home International Venezuela: plus de 2.000 personnes tuées dans des opérations de sécurité

Venezuela: plus de 2.000 personnes tuées dans des opérations de sécurité

Venezuela: plus de 2.000 personnes tuées dans des opérations de sécurité
Venezuela: plus de 2.000 personnes tuées dans des opérations de sécurité

Les opérations de sécurité dans des quartiers pauvres ont coûté la vie à plus de 2.000 personnes en 2020 au Venezuela. A en croire la Haute-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Michelle Bachelet, son bureau a enregistré 711 décès rien que de juin à août dernier.

Au Venezuela, plus de 2.000 personnes ont perdu la vie cette année dans les quartiers défavorisés à l’occasion d’opérations de sécurité menées par les autorités, a indiqué vendredi la Haute-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Michelle Bachelet.

« Je suis préoccupée par le nombre élevé de décès de jeunes dans les quartiers défavorisés à la suite d’opérations de sécurité » au Venezuela, a-t-elle déclaré devant le Conseil des droits de l’Homme (CDH) à Genève.

Lire aussi  États-Unis : l’ONU demande à « lever immédiatement les sanctions » contre le Venezuela

« Mon bureau a enregistré 711 décès de juin à août, ce qui porte le total à plus de 2.000 décès depuis janvier 2020 », a ajouté Michelle Bachelet selon les propos rapportés par l’Agence France-Presse (AFP). Dans son développement, elle indique que sur le total des victimes qui s’élève précisément à 2.039, onze étaient des femmes, et l’âge moyen des personnes tuées tourne au tour de 26 ans.

Lire aussi  La réaction de l'UE après l'expulsion de son ambassadrice

D’un autre côté, l’ancienne dirigeante chilienne a salué la plus grande coopération de Caracas avec son bureau et l’adoption récente de mesures très productives par les autorités telles que la grâce accordée à 110 personnes.

Pour rappel, depuis la réélection du président sortant Nicolas Maduro en 2018, le pays est plongé dans une crise sociopolitique. Ainsi, plusieurs manifestations de l’opposition ont été fortement réprimées à Caracas et aussi à l’intérieur du pays.