HomeInternationalUSA: Trump envoie des forces fédérales à Portland

USA: Trump envoie des forces fédérales à Portland

USA: Trump envoie des forces fédérales à Portland
USA: Trump envoie des forces fédérales à Portland

Le président Donald Trump a envoyé des forces fédérales à Portland pour maîtriser les manifestations anti-racistes dans cette région. Une situation qui n’est pas du tout du goût des autorités locales qui ne sont pas restées bras croisés.

Avançant comme motif de vouloir maîtriser les manifestations dans le pays depuis la mort de George Floyd, le chef d’Etat américain, Donald Trump, a déployé des agents fédéraux à Portland et menace de faire pareil dans d’autres villes tenues par des démocrates comme Chicago ou New York. Dans la vidéo qui fait le tour sur le net, on peut voir le maire de Portland au milieu des gaz lacrymogènes, des agents de la police fédérale, lourdement armés, sans badge visible d’identification.

Dans le même temps, plusieurs sont ces manifestants qui ont été arrêtés et jetés dans des véhicules banalisés, détenus sans raison puis sont obligés de renoncer à leurs droits. Pour l’exécutif des USA, la police locale est simplement incapable de mettre de l’ordre dans ces villes en questions. « Je pense qu’on leur a dit de ne pas faire le travail, mais nous avons la situation bien en main », a notamment déclaré Donald Trump.

Lire aussi  USA: le Congrès suspend sa séance après l’irruption au Capitole de manifestants pro-Trump

La gouverneure de l’État de l’Oregon, Kate Brown, et le maire de Portland, Ted Wheeler, ont demandé aux troupes fédérales de partir. Ils les accusent d’aggraver les tensions. « Nous avons appris, plus ou moins parce que l’information a fuité, qu’on a un petit nombre de personnes dont le travail est de protéger les bâtiments fédéraux comme les palais de justice, auxquelles s’ajoutent des agents des services d’immigration et des douanes, des membres du département de la sécurité intérieure », explique Michael Dorf, professeur de droit constitutionnel. Il poursuit : « Et si le gouvernement fédéral est autorisé à utiliser le personnel d’une agence à des fins qui ne font pas, à proprement parler, partie des activités de cette agence, là encore, il n’y a aucune raison valable pour le gouvernement fédéral de cacher cette information au grand public».

De son côté, le procureur général de l’Oregon poursuit l’administration pour avoir violé les droits des citoyens de son État en menant des arrestations illégales. Sauf que pour le camps de Trump, il s’agit seulement des tactiques agressives pour dissiper les anarchistes et les agitateurs puis de protéger la propriété fédérale.

Lire aussi  USA : la bourde du fils de Trump

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here