HomeInternationalUn menuisier reçoit 2.500.000F pour un travail et prend l’argent pour aller...

Un menuisier reçoit 2.500.000F pour un travail et prend l’argent pour aller se marier

Un menuisier reçoit 2.500.000F pour un travail et prend l'argent pour aller se marier
Un menuisier reçoit 2.500.000F pour un travail et prend l'argent pour aller se marier

Après avoir reçu une somme de 2.500.000 FCFA pour un travail, un menuisier se sert de cet argent pour se marier sans avoir fait le travail pour lequel il est payé.

GOH, jeune femme ivoirienne, a besoin de réaliser certains travaux dans sa maison en construction. Elle discute avec KOC, un jeune homme de 39 ans, menuisier de profession. Ils tombent d’accord sur la somme de 2.500.000 francs pour ses services de menuiserie, de staffeur-ornemaniste et aussi de carreleur.

Notre menuisier doit s’arranger pour gérer tout ça à la fois, en collaborant avec d’autres spécialistes. Seulement, il ne fera pas le travail qu’on lui a demandé, et pire, il se servira de l’argent qu’on lui a confié pour assouvir son agenda personnel.

Lire aussi  5 ans après leur mariage, elle découvre qu’il est décédé depuis 6 ans

Voyant qu’elle a été roulée dans la farine, GOH, après des péripéties, parvient à mettre le grappin sur son »malo » de menuisier. Elle le conduit au commissariat où interrogé, il confie avoir dépensé les 2.500.000 francs dans son mariage traditionnel.

Une telle somme rien que pour une cérémonie de dot ?

KOC reconnaît les faits d’abus de confiance qui lui sont reprochés en comparaissant au Tribunal de Yopougon le mercredi 16 Décembre 2020. Heureusement pour lui, la plaignante ne souhaite pas sa condamnation. Tout ce qu’elle demande, c’est qu’il fasse son travail ou lui restitue son argent. Le menuisier promet qu’il est déterminé à satisfaire sa cliente en exécutant toutes les tâches pour lequel il a été sollicité.

Lire aussi  Affaire 39 ha à Abomey-Calavi : voici pourquoi le procès est renvoyé

Le Tribunal le déclare tout de même coupable en le condamnant à une peine de deux mois d’emprisonnement, appuyé d’une amende de 50.000 francs. « Vous avez deux mois pour lui restituer son argent ou finir son travail !« , a averti la magistrate avant de passer à un autre dossier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here