HomeInternationalTrump: les Allemands «sont des délinquants qui ne paient pas leurs factures...

Trump: les Allemands «sont des délinquants qui ne paient pas leurs factures »

Trump: les allemands «sont des délinquants qui ne paient pas leurs factures »
Trump: les allemands «sont des délinquants qui ne paient pas leurs factures »

Le président Donald Trump a dénoncé l’attitude de l’Allemagne qui l’a poussé à retirer des soldats américains du territoire de Berlin. A en croire l’actuel locataire de la Maison Blanche, les Allemands ne paient pas leur dette.

Par le biais de son secrétaire de la défense, le gouvernement américain a annoncé mercredi 29 juillet, le retrait de 11 900 soldats américains d’Allemagne, qui en comptait jusqu’à présent 36 000, conformément au vœu du président Donald Trump exprimé en juin. Selon les précisions de Mark Esper, ce redéploiement serait dans le cadre d’une réflexion stratégique. Il poursuit en indiquant que les 5 600 soldats qui seront repositionnés en Belgique et en Italie permettront « de renforcer »l’Alliance atlantique et « d’améliorer la dissuasion vis-à-vis de la Russie », pendant que le reste des troupes concernées sera pourtant rapatrié aux Etats-Unis, même si elles retournent en Europe à l’occasion de rotations.

Lire aussi  Donald Trump: «d'énormes progrès sont réalisés sur les vaccins et la thérapeutique»

Mais de son côté, le président Donald Trump ne va pas tarder avant de démentir les dires du secrétaire à la défense. « Nous réduisons les effectifs parce qu’ils (les Allemands, ndlr) ne paient pas leurs factures. C’est très simple : ce sont des délinquants », a assuré le président des Etats-Unis. Après avoir fait l’éloge de sa capacité à convaincre les membres de l’OTAN d’accroître leurs dépenses militaires, le patron de l’exécutif américain a assuré que « la plupart d’entre eux seront à jour. Celui qui ne sera pas à jour est l’Allemagne. Nous dépensons beaucoup d’argent pour l’Allemagne. Ils profitent de nous sur le commerce et ils profitent de nous pour l’armée ». A en croire Mark Esper, la facture de ce retrait se chiffrera en milliards de dollars.

Lire aussi  Etats-Unis : Donald Trump ne lâche rien

Par ailleurs, ce qui sera aussi important serait d’éviter toute sorte de surenchère. Les réserves du Congrès à propos de ce retrait, y compris au sein du Parti républicain, n’ont eu aucun impact sur Donald Trump, qui ne manque pas l’occasion de critiquer le nombre de soldats américains déployés en dehors des frontières des Etats-Unis. Un nombre qui est en baisse constante depuis une décennie et est désormais inférieur à 200 000. Rappelons que l’Asie est la zone qui compte le plus de soldats américains. Par la suite viennent le Japon, la Corée du Sud, puis l’Europe en dernière position.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here