Home International Talon à Bantè: « Ma prière est que Koutché revienne pour répondre...

Talon à Bantè: « Ma prière est que Koutché revienne pour répondre de ce qu’il a fait »

Talon à Bantè: « Ma prière est que Koutché revienne pour répondre de ce qu’il a fait »
Talon à Bantè: « Ma prière est que Koutché revienne pour répondre de ce qu’il a fait »

Dans le cadre de sa tournée nationale, le président Patrice Talon a été appelé à agir pour que les exilés politiques reviennent au bercail, notamment Komi Koutché. En réponse à cette doléance, le président a été direct.

Il était évident que le président Patrice Talon sera sollicité sur la situation de Komi Koutché dès qu’il sera à Bantè dans le cadre de sa tournée nationale. Et ce fut le cas. Le maire Edmond Laourou Babalekon a, dans son discours précédent la prise de parole du président, plaidé pour le retour au bercail de Komi Koutché.

Rappelons que ce dernier a été condamné à 20 ans de prison par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). La justice béninoise lui reproche des faits de mauvaise gestion du Fonds national de micro finance qu’il a dirigé de 2008 à 2013.

Lire aussi  Affaire Angéla Kpéidja: Patrice Talon s'implique et annonce des «actions hardies»

« Qu’il me soit permis, de dire devant vous, au nom des populations qui m’ont mandaté à cette fin, que Bantè n’est pas contre la personne du chef de l’Etat que vous êtes, ni contre l’institution que vous incarnez. Seulement, elles aimeraient qu’en votre qualité de père de la nation, vous puissiez faire tout ce qui est en votre pouvoir, pour favoriser le retour au pays de tous les fils et de toutes les filles, actuellement éloignés en général et de leur fils Komi Koutché en particulier», a laissé entendre le maire Laourou Babalekon.

«La justice lui a demandé de rendre compte de certaines choses qu’on a vu, quand il gérait la micro-finance, qui est un instrument si important pour le Bénin, pour les jeunes, pour les femmes notamment, le Fonds national de micro finance (Fnm)», a répondu le président Patrice Talon.

Lire aussi  Mali : Patrice Talon explique pourquoi la CEDEAO insiste sur une transition courte et civile

« Pourquoi voulez-vous que des douaniers aient été radiés, soient en prison, que des directeurs de sociétés soient devant la justice, que des maires, l’ancien maire de Cotonou, grande ville, soit appelé devant la justice, parce qu’on a vu des choses, des trous importants, qu’un directeur des impôts soit devant la justice, que parce que quelqu’un est mon ami, ou parce qu’il est notre frère, qu’on lui demande de répondre, et qu’il refuse de répondre, qu’il parte à l’étranger, et que la requête soit M. le président, il faut faire revenir Komi Koutché au pays », a demandé le patron de la Marina à l’assistance.

« Mais ma volonté, ma prière, mon choix est qu’il revienne pour répondre de ce qu’il a fait. Si c’est à tort, il sera blanchi », a insisté le chef d’Etat.