Home International Suspension du dialogue politique : voici les préalables exigés par Bédié

Suspension du dialogue politique : voici les préalables exigés par Bédié

Le président Bédié vient de suspendre le dialogue politique annoncé en vue de trouver une porte de sortie à la crise que traverse la Côte d’Ivoire. Il exige la satisfaction de certains préalables avant la reprise de ce dialogue.

Le 11 novembre dernier, le président du Conseil National de Transition (CNT), Henri Konan Bédié et le président ivoirien, Alassane Ouattara dont la réélection à la tête du pays pour un troisième mandat est contestée par le peuple, se sont rencontrés au Golf Hôtel d’Abidjan pour le dénouement de la crise électorale en Côte d’Ivoire. A l’issue de cette rencontre, un dialogue politique a été annoncé.

Lire aussi  Côte d’Ivoire : dix propositions concrètes au Président Ouattara

Mais, le vendredi 20 novembre 2020, le président de la Coalition pour la Démocratie, la Réconciliation et la Paix, CDRP, a annoncé sur sa page Twitter, la suspension de tout dialogue. Avant la reprise d’un tel dialogue, Henri Konan Bédié exige la satisfaction de certains préalables tels que la libération de tous ceux qui ont été arrêtés et le retour de ceux qui ont été contraint à l’exil.

La balle est donc dans le camp du président ivoirien, Alassane Ouattara, s’il veut vraiment que la paix revienne en Côte d’Ivoire.

Lire aussi  Transition en Côte d'Ivoire: Soro presse Bédié à faire des nominations