Home International Soulèvement en Libye : le département d’État américain révèle les raisons

Soulèvement en Libye : le département d’État américain révèle les raisons

Soulèvement en Libye : le département d’État américain révèle les raisons
Soulèvement en Libye : le département d’État américain révèle les raisons

Le département d’État américain a publié de nouvelles fuites. Ces dernières ont révélé de nouvelles informations sur les raisons pour lesquelles l’ancien patron de l’Elysée, Nicolas Sarkozy est intervenu en Libye pour évincer le guide libyen Mouammar Kadhafi en 2011.

Selon Sky News, un document américain publié par le courriel de la secrétaire d’État de l’époque, Hillary Clinton, montrait que le chef d’Etat français Nicolas Sarkozy avait ordonné une intervention en Libye pour pouvoir maintenir l’influence de la France dans la région.

Ce document qui date du 2 avril 2011, indiquait que la décision de la France d’intervenir en Libye afin d’évincer le guide libyen Mouammar Kadhafi était des tonnes d’or qu’il possédait, en plus des importantes réserves pétrolières de la Libye.

Il importe de rappeler que fin mars 2011, ces vastes stocks d’or et d’argent ont été transférés des coffres de la Banque centrale libyenne à Tripoli, à la ville de Sabha, dans le sud-ouest de la Libye, vers la frontière libyenne avec le Niger et le Tchad.

Lire aussi  Libye : l’ultimatum de Erdoğan à Khalifa Haftar

D’après les lettres fuitées de Hillary Clinton, le dirigeant avait l’intention d’utiliser ces quantités d’or et d’argent pour créer une monnaie africaine basée sur le dinar d’or libyen, qui serait la principale monnaie qui sera utilisée dans les pays francophones.

Estimés à plus de 7 milliards de dollars d’or et d’argent, ce plan a été découvert par les agents français de renseignement juste après le début du soulèvement populaire libyen contre Kadhafi. Il faut dire que c’est l’un des facteurs clés qui ont incité Nicolas Sarkozy à intervenir en Libye, d’après le document.

Ce document qui a été divulgué dans l’E-mail de Hillary Clinton donne cinq raisons pour lesquelles la France est intervenue en Libye afin de renverser le guide libyen :

la volonté d’une plus grande part de la production pétrolière libyenne;

accroître l’influence du président français en Afrique du Nord;

Lire aussi  Financement libyen : inculpé, Nicolas Sarkozy réagit

améliorer son statut politique national et sa réputation en France;

donner à l’armée française une chance de réaffirmer sa place dans le monde;

empêcher l’influence de Kadhafi dans ce que le président Français considère comme « l’Afrique francophone ».

Selon Sky News, les nouveaux documents ont aussi révélé plusieurs informations sur « l’architecte du chaos » en Libye lors du soulèvement ayant abouti au renversement du régime de Kadhafi.

L’homme d’affaires libyen, Omar al-Tarabi avait adressé une lettre à Hillary Clinton le 30 avril 2011 dans laquelle figure une liste de cibles stratégiques libyennes pour les bombardements.

A noter que Al-Tarabi a la nationalité américaine et était un ami de Kadhafi. Il a été présenté sur la chaîne qatarie Al-Jazeera et est apparu maintes fois sur ses plateaux comme un homme d’affaires américano-libyen, alors que bon nombre de Libyens le décrivent comme un « traître ».