Home International Sidiki Diabaté en prison: un complot contre IBK selon ses proches

Sidiki Diabaté en prison: un complot contre IBK selon ses proches

Sidiki Diabaté en prison: un complot contre IBK selon ses proches
Sidiki Diabaté en prison: un complot contre IBK selon ses proches

La star malienne de la musique, Sidiki Diabaté est derrière les barreaux pour une affaire de violence exercée sur sa femme. Mais pour les proches de l’artiste, tout ceci n’est qu’un vaste complot contre l’ancien chef d’Etat malien, IBK.

Sidiki Diabaté est très connu pour ses bonnes relations avec l’ancien président du Mali, IBK. Suite au dépôt du chanteur en prison, les proches de l’artiste dénoncent un vaste complot contre lui à cause de sa proximité avec l’ex-président IBK.

Lire aussi  Mali : plusieurs morts dans une attaque contre un village de la région de Mopti

C’était hier jeudi dans la soirée que les proches de Sidiki Diabaté ont confié sans réserve à viberadio, les véritables motifs de l’acharnement contre l’artiste. A les en croire, Sidiki était très proche de l’ex-Président malien déchu, IBK. 

 «Ce qui arrive à Sidiki, c’est un vrai «faux problème». Sidiki est très jalousé, parce qu’il était très proche de l’ancien Président IBK. Il était le poulain, le «bon petit» d’IBK. Sidiki avait accès au Président IBK à tout moment. Il rentrait à la Présidence sans procédure protocolaire. Et cela dérange des gens, ils en sont aigris. Aujourd’hui, le parrain n’est plus aux affaires, ces jaloux veulent nuire à l’artiste à travers une affaire qui date de très longtemps avec son ex-compagne, Mamacita Sow», a fait savoir le collaborateur direct et homme de main de Sidiki Diabaté sur viberadio

Rappelons que le lundi 21 septembre dernier, Sidiki Diabaté avait été arrêté des suites d’une plainte déposée par sa compagne à son encontre. Après trois jours de garde à vue, le chanteur a été déposé à la prison civile de Bamako dans la soirée du jeudi 24 septembre 2020.

Lire aussi  Mali: « excès » de forces de sécurité, le Premier ministre s'en excuse