HomeInternationalRumeurs d’emprisonnement de Gbagbo et Blé Goudé: le gouvernement réagit

Rumeurs d’emprisonnement de Gbagbo et Blé Goudé: le gouvernement réagit

Rumeurs d'emprisonnement de Gbagbo et Blé Goudé: le gouvernement réagit
Rumeurs d'emprisonnement de Gbagbo et Blé Goudé: le gouvernement réagit

Le gouvernement ivoirien a réagi aux rumeurs d’emprisonnement de l’ancien président Laurent Gbagbo et de son ministre Charles Blé Goudé.

« Monsieur le premier ministre, Messieurs les membres du gouvernement, comme vous le savez la Cpi a rendu le 31 mars dernier, sa décision sur l’appel du procureur relatif au procès de l’ex-président Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Nous en prenons acte. J’ai bien évidemment une pensée émue pour les victimes et leurs familles. Je voudrais les assurer de notre compassion et de notre soutien. Le gouvernement continuera de leur apporter assistance. Quant à messieurs Laurent Gbagbo et Blé Goudé, ils sont libres de rentrer en Côte d’Ivoire, quand ils le souhaitent », a annoncé le chef de l’Etat en ouverture du premier conseil des Ministres de l’ère Patrick Achi. Cette déclaration du Chef de l’État Ivoirien intervient une semaine après la confirmation de l’acquittement de Laurent Gbagbo et Blé Goudé par la chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) le mercredi 31 mars dernier.

Lire aussi  Côte d'Ivoire : Charles Blé Goudé à nouveau en deuil

Cependant, des rumeurs d’emprisonnement de Laurent Gbagbo et son ministre, Blé Goudé dans l’affaire de la casse de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) subsistent. Amadou Coulibaly dit Ams, ministre de la communication, des médias et de la francophonie, et porte parole du gouvernement a réagi à ce sujet après le conseil des ministres tenu ce mercredi 7 avril 2021. Pour lui, le Président Alassane Ouattara ne peut pas organiser le retour des acquittés dans l’objectif de les mettre en prison : « Ça me paraît cynique de payer de quelqu’un pour venir juste le mettre en prison », a-t-il lâché.

Lire aussi  Candide Azannaï : le gouvernement réagit à ses interventions

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here