Home International Retour de Gbagbo et Blé Goudé, voici la réponse des juges ivoiriens

Retour de Gbagbo et Blé Goudé, voici la réponse des juges ivoiriens

Retour de Gbagbo et Blé Goudé, voici la réponse des juges ivoiriens
Retour de Gbagbo et Blé Goudé, voici la réponse des juges ivoiriens

Le retour de Laurent Gbagbo et de son ancien ministre Charles Blé Goudé, continue d’être au cœur des débats en Côte d’Ivoire. Face au sujet, les juges ivoiriens ont donné de la voix.

L’ancien chef d’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sont depuis un bon moment libres de leur mouvement. Ce qui leur donne la possibilité de voyager dans plusieurs pays. Cependant, revenir en Côte d’Ivoire, leur pays d’origine, semble plus les motiver. Mais pour cela, il faudrait passer par une requête au greffe du côté de la Cpi. Procédure déjà adoptée par Laurent Gbagbo. Mais ceci ne sera pas suffisant pour les deux personnalités ivoiriennes de retourner au pays.

Lire aussi  3è mandat de Ouattara : Charles Blé Goudé s'en prend à Guillaume Soro et Bédié

En effet, suite à la décision de la Cour pénale internationale, d’alléger les conditions imposées aux deux Ivoiriens, Laurent Gbagbo a adressé une requête au greffe dans laquelle il a manifesté le désir de retourner au pays. Conformément à la législation, sur ordonnance des juges, c’est au greffier de négocier les conditions d’un tel retour de l’ex-président dans son pays, ou tout déplacement hors de la Belgique où il réside aujourd’hui.

De l’autre côté, la CPI a confirmé que la requête a bel et bien été adressée et transmise aux autorités de la Côte d’Ivoire. Une requête qui aurait été transmise aux autorités ivoiriennes le 10 juin dernier, selon une autre source. Mais la grande surprise est que jusqu’à présent, l’Etat ivoirien n’a ni confirmé ni accusé de réception la demande.

Lire aussi  Blé Goudé fait fort pour le dernier jour des audiences à la CPI

Indiquant qu’ils craignaient une déstabilisation du pays, les avocats de la Côte d’Ivoire s’étaient opposés au retour de Laurent Gbagbo au pays, lors d’une audience à La Haye en février dernier. Selon eux, Laurent Gbagbo pourrait intimider les témoins, ou prendre la fuite, avant que ne soit prononcée la clôture définitive du dossier devant la Cour.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here