Home International Restitution de la dent de Patrice Lumumba : voici le verdict d’un...

Restitution de la dent de Patrice Lumumba : voici le verdict d’un tribunal belge

Restitution de la dent de Patrice Lumumba : voici le verdict d'un tribunal belge
Restitution de la dent de Patrice Lumumba : voici le verdict d'un tribunal belge

Suite à la pression des proches de Patrice Lumumba sur la Belgique demandant la restitution de la dent de ce dernier, un tribunal belge a réagi. Il a décidé à ce que cette dent soit restituée au peuple congolais.

En janvier 2021, ça fera 60 ans que Patrice Lumumba, héros de l’indépendance congolaise a été assassiné. Et suite à la pression faite par des proches de l’homme pendant des années, demandant la restitution de la dent de ce dernier, un tribunal belge a rendu un verdict. Il a décidé à ce que cette dent soit rendue à l’Etat congolais. Cette décision du tribunal a été saluée par les congolais. « Lumumba est un symbole d’espoir pour nous, les jeunes Congolais. Il représente beaucoup. C’était un patriote qui a donné sa vie pour le développement de la nation. Il est un exemple de patriotisme pour notre génération », a fait savoir un étudiant.

Lire aussi  Présidentielle ivoirienne: nouvelle doléance de Soro à l'ONU et à l'UE

Le colonisateur belge, en collaboration avec les Etats-Unis a planifié un coup d’Etat militaire qui a renversé le régime auquel Patrice Lumumba était le Premier ministre. L’arrivée au pouvoir du dictateur Mobutu Sese Seko a porté un coup aux espoirs du pays. Par la suite, Mobutu a rebaptisé le pays qui est devenu Zaïre jusqu’à sa mort en 1997 et son régime a été caractérisé par le pillage de l’État et de ses vastes richesses minérales.

Lire aussi  Confinement sans électricité à Brazzaville, malgré la gratuité

Une enquête du parlement belge a fait savoir que le gouvernement était « moralement responsable » de la mort de Lumumba, tandis qu’une commission du Sénat américain de 1975 a découvert un plan manqué de la CIA pour assassiner le vénéré Premier ministre congolais. Cette dent est le seul reste physique du héros car son corps avait été démembré et dissout à l’acide, en vue d’empêcher toute tombe de devenir un site de pèlerinage.