HomeInternationalRestitution de biens culturels: la réponse des députés français au Bénin et...

Restitution de biens culturels: la réponse des députés français au Bénin et au Sénégal

Restitution de biens culturels: la réponse des députés français au Bénin et au Sénégal
Restitution de biens culturels: la réponse des députés français au Bénin et au Sénégal

En France, les députés ont adopté à l’unanimité le projet de loi relatif à la restitution au Bénin et au Sénégal de biens culturels emportés pendant la période coloniale par la France. C’était ce mardi 6 octobre 2020 que le vote est intervenu.

Le Bénin et le Sénégal peuvent pousser un ouf de soulagement dans la restitution de biens culturels pillés par la France pendant la période coloniale. L’Assemblée nationale de la France a approuvé mardi 6 octobre 2020, le projet de loi restituant certains biens culturels aux deux pays par 49 voix pour et zéro contre. Cette loi adoptée à l’unanimité par les députés français sera donc soumise à l’appréciation du Sénat.

Lire aussi  Bénin - Assemblée nationale : l’abandon du FCFA au cœur des échanges ce jour

Ce vote est intervenu près de 3 ans après la déclaration faite par le patron de l’Elysée dans laquelle il a manifesté sa volonté de restituer sans délai les biens culturels emportés pendant la période coloniale. Ainsi, le Bénin va récupérer 26 œuvres culturelles parmi lesquelles figurent des statues, un siège royal, des portes ouvragées du « Trésor de Béhanzin ». Ces œuvres qui sont actuellement au musée du Quai-Branly-Jacques Chirac à Paris, ont été emportées du palais royal d’Abomey par la France en 1892.

De son côté, le Sénégal va récupérer un sabre et son fourreau qui appartiennent à El Hadj Omar Tall. Ces œuvres qui ont été confisquées par les Français depuis la période coloniale et conservées au Musée de l’Armée à Paris, ont été prêtées au Sénégal en 2019 pour une période de 5 ans.

Lire aussi  Edouard Balladur : « La France n’a pas à s’excuser pour le génocide au Rwanda »

Cette rétrocession s’inscrit dans le cadre d’une coopération avec le Bénin et Sénégal, a fait savoir Franck Riester, ministre français du Commerce extérieur, qui a défendu le projet à l’Assemblée nationale française. Ce dernier qui remplaçait pour la circonstance, le ministre de la culture en isolement à cause du nouveau coronavirus, a précisé que le projet « ne vaut que pour ces cas spécifiques ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here