HomeInternationalRDC – Nomination au poste de Premier ministre: voici celui visé par...

RDC – Nomination au poste de Premier ministre: voici celui visé par Félix Tschisekedi

Poursuites judiciaires contre Tshisekedi: l'Italie veut venger la mort de son ambassadeur
Poursuites judiciaires contre Tshisekedi: l'Italie veut venger la mort de son ambassadeur

La République démocratique du Congo n’a plus de Premier ministre depuis la démission de l’ancien et le président Félix Tshisekedi s’apprête à en nommer un autre. Selon les indiscrétions, la préférence de ce dernier serait l’ancien gouverneur du Katanga, Moise Katumbi.

Près de deux semaines après la démission du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, la nomination de son successeur au poste de Premier ministre est imminente. Selon The Africa Report, Félix Tshisekedi devrait annoncer le nom du prochain chef du gouvernement cette semaine. Alors que plusieurs noms circulent pour remplacer Ilunkamba, ceux de Moise Katumbi et de Modeste Bahati Lukwebo, sont souvent cités.

Lire aussi  Hambak : le message de Tina Glamour à sa femme

Les rapports indiquent que Modeste Bahati Lukwebo, le facilitateur nommé par Tshisekedi pour trouver une nouvelle majorité parlementaire, est parmi les plus à même d’être nommés PM de la RDC. Mais les médias indiquent que le président Tshisekedi serait plutôt très tenté de porter son choix sur l’homme du Katanga, Moise Katumbi.

Katumbi rejette l’offre

Si ce dernier arrive à la tête du gouvernement, cela constituerait un véritable coup dur pour l’ancien président Joseph Kabila et son clan. Ce serait également une avancée majeure dans le processus d’unification du pays.

Cependant, selon un rapport de The Africa Report, « Moïse Katumbi a décliné la proposition, affirmant à l’équipe de Tshisekedi que le contexte politique actuel «ne se prête pas» à sa nomination. Cependant, il a réitéré sa volonté de rester au sein de l’Union sacrée et s’est dit favorable à l’idée que le poste revienne à une personnalité du Katanga ».

Le même média indique également, citant des proches de Katumbi, qu’il s’agirait d’un “non stratégique” en attendant de rencontrer le président en personne et de mettre au point les dispositions pour une entente mutuelle.

Lire aussi  RDC - Assassinat de Floribert Chebeya : des policiers en exil font de graves révélations

Les prochains jours en RDC seraient les plus suivis dans ce pays depuis l’arrivée au pouvoir de Tshisekedi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here