Home International RDC : l’État d’urgence prorogé de 15 jours

RDC : l’État d’urgence prorogé de 15 jours

RDC : l'État d'urgence prorogé de 15 jours
RDC : l'État d'urgence prorogé de 15 jours

Éradiquer la pandémie du coronavirus, tel est l’objectif des dirigeants des diverses nations touchées par le virus. C’est dans cette perspective que l’Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo (RDC) et le Sénat ont voté jeudi 23 avril 2020, la prorogation de 15 jours de l’état d’urgence lié à l’épidémie du Covid-19.

Pour éviter la propagation de la pandémie du coronavirus, le gouvernement de la RDC, dirigé par Félix Tshisekedi a décrété depuis le 24 mars, l’état d’urgence dans le pays.

Ce jeudi à l’Assemblée, 64 députés ont voté la proposition de loi portant prorogation de l’état d’urgence décrété le 24 mars par le président Félix Tshisekedi. À l’issue de ce vote, il n’y a eu que trois abstentions.

Lire aussi  RDC : quatre miliciens tués dans le Parc National

Le même exercice sera fait du côté des sénateurs dans la soirée, d’où une soixantaine de sénateurs ont décidé de faire respecter les « gestes-barrière » contre le coronavirus.

L’on peut dire que ce vote vient mettre un terme à la crise politique qui prévalait au sein de la coalition au pouvoir des proches de M. Tshisekedi et les partisans de son prédécesseur Joseph Kabila, toujours ultra-majoritaires au Parlement.

Tous deux proches de l’ancien dirigeant congolais, Joseph Kabila, les présidents des deux institutions ont reproché au président Tshisekedi de n’avoir pas sollicité l’autorisation du Parlement avant de décréter l’État d’urgence sanitaire du 24 mars dernier.

Lire aussi  RD Congo : Vital Kamerhe devant la justice ce lundi

Par ailleurs, selon les propos de M. Thambwe Mwamba, Jeanine Mabunda de l’Assemblée et Alexis Thambwe Mwamba du Sénat ont voulu procéder à la convocation d’un Congrès afin de « corriger cette irrégularité ». Ce qui aurait été rejeté par la partie présidentielle, en redoutant un piège pouvant aboutir à la mise en accusation du chef de l’État par les pro-Kabila.

De son côté, la Cour constitutionnelle a donné raison au chef de l’État, qui a par la suite consulté les présidents des chambres et du Premier ministre.

Pour rappel, la RDC compte officiellement 377 cas confirmés de coronavirus dont 365 à Kinshasa qui concentre tous les décès qui sont à 25 pour le moment.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here