HomeInternationalRDC : ce qu’il faut savoir sur le Manacovid, médicament contre le...

RDC : ce qu’il faut savoir sur le Manacovid, médicament contre le Coronavirus

RDC : ce qu'il faut savoir sur le Manacovid, médicament contre le Coronavirus
RDC : ce qu'il faut savoir sur le Manacovid, médicament contre le Coronavirus

Le Manacovid, un autre remède contre le coronavirus à base de quercétine est présenté par les Congolais depuis quelques jours. Après le Covid-organics autorisé par les autorités malgaches pour prévenir et soigner le covid-19, c’est maintenant le tour de ce médicament.

Le chercheur congolais en sciences pharmaceutiques, Etienne Floribert Batangu, et sa fille, Mamyssa Batangu Mpesa du Centre des Recherches pharmaceutiques de Luozi (CRPL) ont élaboré le Manacovid en RDC. D’après ces deux chercheurs le Manacovid contiendrait une molécule capable de combattre le covid-19. Il vient à bout des infections comme les troubles cardio-vasculaires, les difficultés respiratoires, l’asthme, l’hypertension et autres formes d’inflammations des voies respiratoires.

Lire aussi  Coronavirus: voici le dernier bilan des cas confirmés dans le monde en date du 20 mai 05H00 GMT (CSSE)

Egalement, le médicament serait considéré comme un antioxydant qui renforce le système immunitaire très efficace contre le covid-19. Au préalable, l’inventeur avait mis sur pied l’antipaludique Manalaria ou encore l’antidiarrhéique Manadiar et il est très connu dans le domaine de la santé en RDC. De 2013 à 2018, Étienne Flauribert Batangu a été recteur de l’Université Kongo (UK) de Kinshasa.

Comme à Madagascar, l’efficacité du produit reste à confirmer avant que le Président Félix Tshisekedi ne valide son utilisation. En dépit du grand lancement du produit, l’Oms reste sceptique en ce qui concerne l’efficacité du remède de Madagascar contre le covid-19. Mais, elle n’est pas seule. Elle est rejointe par l’académie nationale de médecine du pays (ANAMEM) qui estime que le Covid-Organics nuirait gravement à la santé des personnes qui le consommeraient étant donné que des « preuves scientifiques n’avaient pas été établies ».

Lire aussi  Coronavirus: Wole Soyinka s'adresse aux dirigeants africains

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here