HomeInternationalRDC : 20 ans de prison pour Vital Kamerhe

RDC : 20 ans de prison pour Vital Kamerhe

RDC : 20 ans de prison pour Vital Kamerhe
RDC : 20 ans de prison pour Vital Kamerhe

Samedi 20 juin 2020, le Tribunal de grande instance de Kinshasa a condamné l’ex-directeur de cabinet du président de la République Démocratique du Congo (RDC), à 20 ans d’emprisonnement ferme. Ceci après avoir été reconnu coupable dans l’affaire de détournement de fonds.

Tout comme Vital Kamerhe, deux de ses co-accusés subissent le même sort.

Accusé dans une affaire de détournement de plus de 50 millions de dollars destinés aux logements sociaux dans le cadre du programme dit des « 100 jours » de Félix Tshisekedi, l’ex-directeur de cabinet du président va devoir passer les vingt prochaines années en cellule.

Il faut noter que les fonds étaient destinés à l’achat de maisons préfabriquées pour des officiers de police et des soldats.

Lire aussi  RDC : qu'en est-il du reste de Mobutu 23 ans après sa mort ?

Suite au procès, l’on peut affirmer sans doute de se tromper que M. Kamerhe ne pourrait se présenter à aucune des élections au cours des dix prochaines années. Aussi, ne pourra-t-il plus occuper un poste quelconque dans une institution gouvernementale.

Le tribunal a également décidé de la saisie de ses comptes bancaires et ceux de plusieurs de ses proches, ainsi que des biens achetés avec l’argent détourné. En ce qui les concerne, les avocats de Kamerhe ont promis de faire appel et de prouver l’innocence de leur client.

Co-accusé de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Sammih Jammal, le Libanais qui devait acheter les maisons préfabriquées a non seulement été condamné à 20 ans de prison, mais aussi sera expulsé du pays après avoir purgé sa peine.

Lire aussi  RDC: Félix Tshisekedi évoque la question de troisième mandat

Jeannot Muhima, employé de la présidence qui devait expédier les maisons de la Turquie vers la RDC, pour sa part, passe les 2 deux prochaines années en prison.

Vital Kamerhe est le plus haut fonctionnaire du gouvernement à avoir été traduit en justice pour corruption et détournement d’argent depuis l’arrivée au pouvoir du président Félix Tshisekedi au début de l’année dernière.

Soulignons que pour les partisans de Vital Kamerhe, ce procès visait à l’empêcher de se présenter aux proches élections.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here