HomeInternational«Programme des 100 jours en RDC» : le procès de Vital Kamerhe...

«Programme des 100 jours en RDC» : le procès de Vital Kamerhe reporté au 25 mai

«Programme des 100 jours en RDC» : le procès de Vital Kamerhe reporté au 25 mai
«Programme des 100 jours en RDC» : le procès de Vital Kamerhe reporté au 25 mai

Ce lundi 11 mai 2020, s’est ouvert le procès en appel du Directeur de cabinet du président de la République Démocratique du Congo (RDC). Vital Kamerhe est soupçonné d’avoir détourné plus de 50 millions de dollars dans le cadre du « programme des 100 jours » lancé par le chef de l’État.

Ouverte pendant une heure de temps environ, l’audience aura été renvoyée au 25 mai pour poursuite de l’instruction.

Cette demande de renvoi a été faite par les avocats de chaque accusé. Ceux-ci ont insisté sur le fait qu’ils n’avaient pas eu accès à chaque élément du dossier. Mais pour le ministère public, les pièces du dossier étaient bel et bien disponibles au greffe du tribunal. Il revenait à chaque partie donc de s’y référer.

Lire aussi  RDC : 20 ans de prison pour Vital Kamerhe

Vital Kamerhe, pendant sa prise de parole, a déclaré être intervenu dans cette affaire comme directeur de cabinet du président de la République. Il fera comprendre qu’ils étaient neuf superviseurs de ce « programme des 100 jours », en plus du coordinateur de ce programme d’urgence. Aussi, il dénoncera un piège et des questions tendancieuses quand il lui a demandé de préciser sa fonction et son rôle dans ce programme. « On choisit ce qui va créer la confusion, personne ne parle par exemple de la gratuité de l’enseignement primaire », déclare le désormais ex-directeur de cabinet du président Tshisekedi.

Lire aussi  RD Congo : Vital Kamerhe devant la justice ce lundi

Auditionné sur ses co-accusés, notamment l’homme d’affaires Samih Jammal, Kamerhe répond : « J’ai rencontré beaucoup de gens dans ma vie ». Et à propos du responsable import-export de la présidence Jeannot Muhima, il dit : « Je le connais de nom. C’est aujourd’hui que je le rencontre ».

Notons qu’à la suite de leurs avocats, les trois accusés ont pris la parole pour demander le renvoi du procès, parce que, déclarent-ils, ni eux ni leurs conseils n’avaient eu accès aux pièces du dossier. En effet, le tribunal a donc finalement accédé à leur demande. Ainsi, le procès est renvoyé au 25 mai prochain.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here