Home International Poutine: «Il n’y a aucune raison de prétendre que le coronavirus a...

Poutine: «Il n’y a aucune raison de prétendre que le coronavirus a été conçue»

Vladimir Poutine: «il n'y a aucune raison de prétendre que le coronavirus a été conçue»
Vladimir Poutine: «il n'y a aucune raison de prétendre que le coronavirus a été conçue»

Le président russe, Vladimir Poutine s’est prononcé sur la théorie selon laquelle, le coronavirus aurait été conçu pour nuire. Pour le patron du KGB, il faudra faire place à l’union plutôt que de se lancer dans des imaginations qui n’avancent en rien le combat contre le virus qui est plus réel avec ses dégâts.

Les débats autour de l’origine de la maladie ravageuse du coronavirus continuent d’animer l’actualité dans les quatre coins du monde. Pour le chef d’Etat russe, Vladimir Poutine, il n’y a aucune raison de penser que la pandémie du Covid-19 avait été déclenchée intentionnellement et averti qu’une telle version n’engendrerait «rien de bon».

«Il n’y a aucune raison de prétendre que la pandémie a été conçue par quelqu’un qui l’aurait déclenchée intentionnellement. Cela n’a aucun fondement. Si on se base sur une telle version, il n’en sortira rien de bon», a déclaré le chef d’Etat dont les propos ont été rapportés par l’agence Interfax. «Pour faire face de manière efficace à cette pandémie, nous devons unir nos forces au lieu de nous blâmer les uns les autres», a-t-il encore déclaré hier 28 juin, lors d’un entretien accordé à la chaîne de télévision Rossiya 1.

Lire aussi  Lutte contre le coronavirus : le FMI débourse 200,4 millions de dollars pour le Mali

Ces déclarations du chef d’Etat russe, interviennent à un moment où Washington et Pékin s’accusent mutuellement en ce qui concerne l’origine du virus. Le 22 avril dernier, l’Etat américain du Missouri avait par exemple porté plainte contre la Chine, l’accusant d’avoir dissimulé la gravité de l’épidémie de coronavirus et causé ainsi des «dommages», économiques et humains, «irréparables» dans le monde. «Cette soi-disant plainte […] ne se fonde sur aucun fait ni aucune preuve», avait alors estimé le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Ce dernier est allé plus loin en défendant que les mesures prises par Pékin n’étaient «pas du ressort des tribunaux américains». Sept jours plus tard, Donald Trump, avait laissé entendre que le coronavirus pourrait être originaire du laboratoire P4 de Wuhan, avant d’expliquer vouloir imposer des «taxes douanières» à la Chine pour faire face à la crise. De même, le 03 mai 2020, le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo avait encore pointé du doigt la Chine «connue pour sa propension à infecter le monde et à utiliser des laboratoires ne respectant pas les normes». A l’en croire, il existerait d’«énormes preuves» qui pointeraient un laboratoire chinois comme l’origine de la diffusion du virus.

Lire aussi  Coronavirus : Muhammadu Buhari prend de nouvelles mesures au Nigéria

Face à ces accusations des USA, le diplomate de Chine en France avait de son côté déclaré que : «si [Donald Trump] a des preuves, qu’il les montre». L’ancien maire adjoint de Wuhan ajoutera que: «Le pays que dirige Donald Trump totalise à lui seul un nombre de cas supérieur au total des cas recensés du deuxième au septième pays les plus touchés dans le monde». «Le laboratoire applique les procédures de sécurité, il n’y est pas question de fuite de virus», avait-il encore assuré.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here