HomeInternationalNiger: 16 soldats de la Garde Nationale tués dans une embuscade

Niger: 16 soldats de la Garde Nationale tués dans une embuscade

Niger: 16 soldats de la Garde Nationale tués dans une embuscade
Niger: 16 soldats de la Garde Nationale tués dans une embuscade

Seize (16) soldats de la GNN tués, six autres blessés et un septième porté disparu. C’est le bilan de l’embuscade tendue par des individus armés non identifiés dans le département de Tillia, région de Tahouaau nord-ouest du Niger. C’est ce qu’ont indiqué dimanche soir les autorités locales.

C’est aux environs de 14h00 samedi dernier que l’attaque a eu lieu. Des hommes armés ont tendu une embuscade à une patrouille de la Garde nationale qui était à la poursuite d’individus à motos signalés dans la zone. La patrouille a reçu des tirs nourris entre Inkotawene  et Intazeyna, tirs auxquels elle a répliquée.

Lire aussi  Législatives au Niger : le corps électoral convoqué

Selon l’annonce faite à la télévision publique d’Ibrahim Miko, secrétaire général du gouvernorat de Tahoua, les combats ont fait au total 16 morts, côtés soldats nigériens. On dénombre aussi 6 blessés qui ont été évacués à l’hôpital régional de Tahoua.

Trois (3) véhicules ont été emportés par les assaillants et un autre endommagé. Selon le bilan donné par les autorités, et un nombre important de morts a été enregistré chez les assaillants qui ont été emmenés par leurs amis. Et plusieurs autres ont été neutralisés par les Forces armées nigériennes (FAN) qui sont rapidement arrivés sur les lieux après l’attaque. Ils ont aussitôt engagé une opération de poursuite et de ratissage.

Lire aussi  Tentative de coup d'État au Niger: l'opposition brise le silence

Pour l’heure aucune revendication officielle se rapportant à cette embuscade n’a encore été faite.

Tillia avec cette attaque fait partie désormais avec Tassara des deux départements de la région de Tahoua, frontaliers du Mali, où la situation sécuritaire est devenue préoccupante depuis quelques années. Car il faut le rappeler, le 21 mars dernier, une attaque similaire a tué près de 141 personnes dans  les localités d’Intezayane, Bakorat, Woursanat et dans plusieurs autres campements situés dans la région. Et ces attaques étaient les plus meurtrières commises au Niger.

Source : AFKM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here