HomeInternationalMarche des femmes ce 21 août 2020 contre Ouattara : Guillaume Soro...

Marche des femmes ce 21 août 2020 contre Ouattara : Guillaume Soro envoie un message fort

Décision de CADHP: «Ouattara n’effraie plus personne, Soro n'a pas encore fini», Traoré
Décision de CADHP: «Ouattara n’effraie plus personne, Soro n'a pas encore fini», Traoré

Ce vendredi 21 août 2020, des femmes ivoiriennes se sont mises dans la rue pour marcher contre le troisième mandat du président ivoirien Alassane Ouattara. Plusieurs d’entre elles ont été arrêtées, ce qui a amené Guillaume Soro à réagir.

En Côte d’Ivoire, des femmes ont organisé ce jour, vendredi 21 août 2020, une marche contre le troisième mandat du président Alassane Ouattara. Une marche pacifique à laquelle les policiers ont répondu présents avec plusieurs arrestations. Ce qui a amené, Guillaume Soro, exilé à Paris depuis le 23 décembre 2019 et candidat à la présidentielle du 31 octobre prochain à réagir. Sur sa page Twitter, il a laissé lire : « Déjà plusieurs centaines de femmes interpellées. Le dictateur venu du FMI ne recule devant rien! Même pas les femmes, nos mères aux mains nues. Le monde se réveille progressivement et le découvre dans la laideur de son œuvre ».

Nonobstant la décision du Conseil des ministres ivoirien du mercredi 19 août 2020 de suspendre des manifestations sur la voie publique et ne les autoriser uniquement que dans les enceintes closes ou espaces dédiés et sécurisés jusqu’au mardi 15 septembre 2020, les femmes de l’opposition, regroupées au sein des plateformes CDRP, EDS et des partis politiques URD et LIDER ont maintenu la leur. Le jeudi 20 août 2020, elles ont décidé de maintenir leur marche pacifique de protestation, prévue ce vendredi 21 août 2020, contre le troisième mandat de Ouattara.

Lire aussi  Esclavage : le message fort de Akon aux Afro-Américains

Pour rappel, le président ivoirien Alassane Ouattara avait dit par le passé qu’il laisserait place à une jeune génération au terme de son mandat. Une telle décision a amené le RHDP, le parti au pouvoir à choisir l’ancien Premier ministre Amadou Gon Coulibaly comme candidat du parti pour la prochaine élection prévue pour le 31 octobre 2020. Mais la mort de Gon a bouleversé les choses au sein de cette formation politique et le 6 août 2020, Ouattara a annoncé sa candidature pour l’élection en vue de briguer un troisième mandat. Cette nouvelle décision du président ivoirien n’est pas du goût des ivoiriens, d’où la naissance des manifestations.

Lire aussi  Présidentielle ivoirienne : la CEI se prononce sur le retrait des candidats Bédié et N'guessan

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here