HomeInternationalMali : les avertissements de l’imam Mahmoud Dicko aux mutins

Mali : les avertissements de l’imam Mahmoud Dicko aux mutins

Mali : les avertissements de l'imam Mahmoud Dicko aux mutins
Mali : les avertissements de l'imam Mahmoud Dicko aux mutins

Après le coup d’Etat militaire du 18 août dernier au Mali, le mouvement de contestation, le M5 s’est rassemblé le vendredi 21 août pour manifester sa joie. Au cours de ce rassemblement, l’imam Mahmoud Dicko a averti l’armée malienne sur certaines choses.

Le vendredi 21 août dernier, le mouvement de contestation, le M5 s’est rassemblé pour fêter la chute du régime du président Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK). Au cours de ce rassemblement, le leader du mouvement, l’imam Mahmoud Dicko a averti l’armée malienne en lui faisant savoir que le peuple l’observe attentivement en cette période sensible que traverse le pays.

L’homme religieux a d’abord félicité l’armée pour avoir finalisé la lutte entamée par le mouvement avant de la mettre en garde. « Je remercie les forces de défense pour leur implication dans ce combat historique. Mais je leur dis aussi que le peuple les observe dans ce combat ô combien important pour le Mali », a-t-il laissé entendre. « Merci pour le parachèvement de notre combat commun », a-t-il poursuivi.

Lire aussi  Mali : voici le cabinet de la présidence de transition

Dans son message, l’imam s’est également prononcée sur les actes de vandalisme qui ont ciblé les biens de certaines autorités du pays arrêtées par l’armée. Il affirme être profondément touché : « Ce qui m’a gêné, c’est le fait que j’ai entendu que les biens privés de certains concitoyens ont été pillés, saccagés et vandalisés. Donc à partir de ce soir (vendredi 21 août), j’aimerais vous dire que je suis contre le pillage, le vol et le vandalisme des biens publics et privés », a-t-il souhaité.

Lire aussi  Mali - Tentative de coup d’État : plusieurs personnes arrêtées

Mahmoud Dicko ajoute que le Mali est un pays de paix, de cohésion sociale, mais aussi un pays de concorde. Pour finir, il a déclaré : « Il ne faut pas oublier que nous sommes un peuple digne, nous sommes un peuple debout. C’est pourquoi je vous demande de faire la paix avec vos frères de tous bords. Nous sommes tous des Maliens ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here