HomeInternationalMadagascar : l’Académie de médecine revoit son avis sur le Covid-Organics

Madagascar : l’Académie de médecine revoit son avis sur le Covid-Organics

Madagascar : l'Académie de médecine revoit son avis sur le Covid-Organics
Madagascar : l'Académie de médecine revoit son avis sur le Covid-Organics

L’Académie de médecine ne s’oppose plus à l’utilisation du Covid-Organics au Madagascar. Dans un communiqué publié tard vendredi, elle explique sa nouvelle position vis-à-vis de ce remède.

Le lundi dernier, l’Académie de médecine avait exprimé ses doutes à propos de la distribution du Covid-Organics aux populations afin de prévenir et guérir le coronavirus. Mais, elle a revu sa position initiale.

En effet, à l’issue d’une prise de contact avec le président malgache Andry Rajoelina et la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, elle a assoupli son avis. L’entretien a permis de « lever les doutes et les réserves de l’Académie quant à l’utilisation du Covid-Organics », assure l’institution. Pourtant, il y a cinq jours, elle désapprouvait la distribution de ce produit. « Il s’agit de médicament dont les preuves scientifiques ne sont pas encore élucidées et qui risque de porter préjudice à la santé de la population, en particulier à celle des enfants. »

Des proches du pouvoir avaient estimé que ce communiqué était un « faux document ». Par contre, selon d’autres voix, le président de l’Académie avait été contraint de signer cette déclaration. Mais, l’institution a démenti ces rumeurs. Qui a voulu cette rencontre avec la présidence ? Pourquoi une nouvelle déclaration ? L’Académie a-t-elle subi des pressions ? Le secrétaire perpétuel de l’Académie de médecine n’a apporté aucune réponse à ces questionnements.

Lire aussi  Coronavirus : le gouvernement ivoirien prend d'autres mesures

Une chose est sûre, le nouveau communiqué est adouci. « Comme le Covid-Organics n’est pas un médicament mais un remède traditionnel amélioré, l’Académie de médecine ne s’oppose pas à son utilisation sous forme de Tambavy (ndlr : décoction) et la laisse à la libre appréciation de chacun sous réserve de respect de la dose indiquée, notamment pour les enfants », clarifie-t-elle.

La directrice de cabinet de la présidence, Lova Hasinirina Ranoromaro, fait comprendre qu’« il y a eu un malentendu. Les informations qui leurs étaient parvenues disaient que c’était un médicament. Nous leur avons fourni la fiche technique du Covid-Organics et ils ont constaté qu’il s’agit d’un remède traditionnel amélioré ». De même, elle souligne que c’est l’Académie de médecine elle-même qui a voulu rencontrer les autorités malgaches.

Lire aussi  Coronavirus : plus de 200 000 morts dans le monde

« Nous avons pris connaissance des vertus des plantes médicinales contenues dans la composition de ce remède telles que spécifiées dans les documents techniques et scientifiques qui ont été soumis à notre niveau », atteste le communiqué de l’Académie de médecine tout en soulignant qu’elle « recommande la mise en place d’un système de suivi des personnes ayant consommé le Tambavy CVO (ndlr : décoction Covid-Organics) ». Ainsi donc, l’Académie de médecine a revu sa position préalable.

Déjà, dans les écoles, le Covid-Organics a été distribué aux élèves de terminale et troisième qui ont repris les cours cette semaine. « Un recul dont on a l’habitude à Madagascar », fait savoir un membre de la société civile. Au préalable, elle avait salué l’Académie de médecine en début de semaine et ceux qui avaient exprimé leur avis sur le Covid-Organics pour avoir eu « le courage d’exprimer leurs avis. Une véritable bouffée d’oxygène dans ce contexte où la pensée unique règne ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here