Home International Liban : la France «regrette» la non formation du gouvernement

Liban : la France «regrette» la non formation du gouvernement

Liban : la France «regrette» la non formation du gouvernement
Liban : la France «regrette» la non formation du gouvernement

Suite aux deux explosions survenues à Beyrouth, la capitale du Liban, au mois d’août dernier, tout le gouvernement a démissionné. Alors que le président français, Emmanuel Macron a annoncé après sa visite du début septembre, la formation du gouvernement sous quinze jours, cela n’a pas été fait. Chose que regrette la France.

Le 04 août 2020, dans le port de Beyrouth, la capitale libanaise, est survenue une double explosion qui a ôté la vie à pas mal de personnes. Suite à cela, tout le gouvernement, par l’intermédiaire du premier ministre, a annoncé sa démission, vu son incapacité de qualifier cet incendie.

Lire aussi  France : une ancienne conseillère française de Ouattara décrypte son audience à l’Elysée

Alors en visite à Beyrouth au début de ce mois, le président français, Emmanuel Macron, avait promis la formation d’un nouveau gouvernement libanais sous quinze jours. Mais jusque-là, rien n’est fait.

Mercredi, l’Elysée a « regretté » le fait que les responsables politiques libanais n’ont pas joint l’acte à la parole. Puisqu’ils avaient promis à Emmanuel Macron, lors de sa visite, de former un gouvernement « dans les quinze jours ».

A en croire la présidence française, l’Elysée, « il n’est pas encore trop tard: chacun doit prendre ses responsabilités et agir enfin dans le seul intérêt du Liban en permettant » au Premier ministre Moustapha Adib « de constituer un gouvernement qui soit à la hauteur de la gravité de la situation ».

Lire aussi  Attaque de Kouré : un des présumés assaillants appréhendé