HomeInternationalLe message fort de Olusegun Obasanjo à la jeunesse africaine

Le message fort de Olusegun Obasanjo à la jeunesse africaine

Covid-19 : Obasanjo a été testé positif
Covid-19 : Obasanjo a été testé positif

Au cours d’une session interactive organisée virtuellement afin de marquer la Journée internationale de la jeunesse de cette année, l’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo a adressé un message à la jeunesse africaine. Pour l’ancien chef d’Etat, il faut chasser la vieille génération du pouvoir.

C’est le centre de développement des jeunes, une branche de la bibliothèque présidentielle Olusegun Obasanjo à Oke-Mosan, Abeokuta, Nigeria, qui a organisé le programme.

Ceux qui ont participé à ce programme viennent entre autres du Nigeria , du Mali, des ÉtatsUnis, du Ghana, du Kenya et d’Afrique du Sud.

A l’en croire, à moins que les personnes âgées ne soient obligées de déserter la scène politique, elles continueront d’occuper les postes de direction au détriment des jeunes.

Lire aussi  Pape François : son message à la classe politique ivoirienne

 «À moins que vous n’excluiez ceux qui sont en fonction et ceux qui veulent le rester à perpétuité, certains après l’âge de 80 ans, à moins que vous ne les expulsiez, ils ne voudront pas être démis. »

 « Le type de changement dont je parle, dans lequel je pense que nous pouvons tous nous engager, c’est de souscrire à la constitution de partis politiques en faveur des jeunes ou si vous aimez, vous l’appelez une action positive en faveur des jeunes. »

« Par exemple, si vous dites, dans la constitution d’un parti politique, pas moins de 50% de ceux qui occupent un poste exécutif au sein du parti auront moins de 40 ans. »

« Vous pouvez même aller plus loin et dire que les personnes qui seront mises en candidature, au moins 50% d’entre elles auront moins de 40 ans.  C’est une action positive.  C’est une discrimination positive en faveur des jeunes ”, a-t-il laissé entendre.

Lire aussi  Mort de Bakayoko: ce que cache le message de KKB à Yolande B. et ses enfants

L’ancien président nigérian a été en septembre 2017, la première grande personnalité d’Afrique à se prononcer de manière directe sur la crise qui minait à l’époque le Togo. Obasanjo est allé droit au but en soutenant que le Togo doit avoir une nouvelle constitution avec une limitation claire du nombre de mandat à exercer. Il avait profité de l’occasion pour appeler à la démission du chef d’Etat togolais.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here