HomeInternationalLe Japon veut fabriquer des satellites en bois pour éviter de polluer...

Le Japon veut fabriquer des satellites en bois pour éviter de polluer le ciel

Le Japon veut fabriquer des satellites en bois pour éviter de polluer le ciel
Le Japon veut fabriquer des satellites en bois pour éviter de polluer le ciel

Et si l’avenir de la conquête spatiale passait par l’usage d’un matériau noble comme le bois ? Si l’idée d’une navette ainsi fabriquée n’a pas encore été avancée, le Japon entend concevoir ses futurs satellites sur ce modèle.

L’Université de Kyoto et la société Sumitomo Forestry travaillent conjointement à la création du tout premier satellite artificiel en bois qu’elles espèrent envoyer en orbite d’ici à 2023. L’idée est de tester la durée de vie d’un tel modèle, mais aussi et surtout de proposer une solution face aux «déchets électroniques» qui s’accumulent autour de la Terre et qui posent de nombreux problèmes environnementaux.

Lire aussi  Coronavirus: le Japon vers la levée totale de l'État d’urgence dans la majorité de ses régions

Les chercheurs mettent ainsi en avant le fait que lorsqu’un satellite en bois sera hors d’usage, celui-ci se désagrégera dans l’atmosphère en relâchant moins de substances nocives, voire moins de débris susceptibles de tomber sur la planète. L’astronaute japonais Takao Doi, également professeur à l’Université de Kyoto, a souligné que le choix du bois éviterait notamment de disperser de minuscules particules d’oxyde d’aluminium pouvant flotter plusieurs années dans la haute atmosphère. L’homme s’était rendu dans la Station spatiale internationale en 2008 et s’investit depuis dans de nombreuses innovations autour de l’espace.

Lire aussi  Japon: le Premier ministre Shinzo Abe s'apprête à démissionner

Parallèlement, Sumitomo Forestry explique tester diverses sortes de bois, capables de résister aux changements de températures et à un degré d’ensoleillement beaucoup plus fort. A l’heure, où les mises en orbites de satellites se multiplient, tandis que les projets de mégaconstellations comme Starlink fleurissent et se concrétisent, la voie écologique explorée par le Japon pourrait amener à revoir leur conception.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here