HomeInternationalLe bison européen de retour au Royaume-Uni pour la première fois depuis...

Le bison européen de retour au Royaume-Uni pour la première fois depuis six mille ans

Le bison européen de retour au Royaume-Uni pour la première fois depuis six mille ans
Le bison européen de retour au Royaume-Uni pour la première fois depuis six mille ans

Au début de l’année 2022, le Royaume-Uni va introduire à nouveau un petit troupeau de bisons sauvages. Les animaux seront rendus libres dans une réserve naturelle située à l’extérieur de Canterbury, dans le Kent.

L’opération prévue pour le printemps 2022, va libérer un mâle et trois femelles venant des Pays-Bas et de Pologne. L’opération vise deux objectifs. D’abord, espérer offrir un avenir à l’espèce dans cette région. Ensuite, régénérer une ancienne plantation de pins « en tuant des arbres ». Le plus grand mammifère terrestre d’Europe est en particulier sous menace. Au début du XXsiècle, il n’existait que 54 individus. Mais selon The New Scientist, les réintroductions de bisons dans l’Europe continentale, des Pays-Bas à la Roumanie ont rehaussé à plus de 5 000, leur nombre.

Lire aussi  Royaume-Uni - Covid-19 : la France prend une importante décision

The Guardian a fait savoir que depuis 1970, « La Grande-Bretagne est l’un des pays où la nature est la plus appauvrie au monde, malgré les efforts des associations ». Au Royaume-Uni, c’est la première fois que ces animaux sauvages, jusque-là seulement visibles dans des zoos, seront réintroduits dans la nature. Selon Paul Hadaway, du Kent Wildlife Trust « le projet Wilder Blean prouvera qu’une solution basée sur la nature est la bonne pour faire face à la crise climatique et à la crise de la biodiversité à laquelle nous sommes maintenant confrontés ».

Pour les scientifiques, les bisons inondaient les steppes de l’actuelle Grande-Bretagne jusqu’à il y a environ six mille ans. Le bison européen qui sera relâché dans le Kent est un descendant de cette espèce et « son plus proche parent vivant ». Le projet, financé par l’ONG People’s Postcode Lottery Dream Fund, s’étendra sur 500 hectares. Selon Stan Smith, membre de l’organisation, « même avec l’agrandissement du troupeau, ils auront beaucoup d’espace ». Quant les bisons auront envahi les lieux, le public pourra visiter la zone sous la surveillance des forestiers. Des bovins longhorn libres, des cochons « de l’âge de fer » et des poneys Exmoor vivront également avec des bisons et contribueront à la restauration des forêts. Le Kent Wildlife Trust a précisé qu’aucun prédateur, tel que le loup, ne sera introduit dans la zone.

Lire aussi  Guillaume Soro marque un gros point contre Ouattara

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here