Home International La réaction de l’UE après l’expulsion de son ambassadrice

La réaction de l’UE après l’expulsion de son ambassadrice

La réaction de l'UE après l'expulsion de son ambassadrice
La réaction de l'UE après l'expulsion de son ambassadrice

Le lundi 29 juin 2020, le président vénézuélien Nicolas Maduro a donné 72 heures à l’ambassadrice de l’UE à Caracas pour qu’elle quitte le pays. Une décision que le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell a condamné le mardi tout en annonçant des mesures de réciprocité.

L’ambassadrice de l’Union Européenne à Caracas a été obligée par le président Nicolas Maduro de quitter le territoire vénézuélien dans un délai de 72 heures. Une décision qui n’est pas du goût du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell. Ce mardi 30 juin, il a condamné cette décision du président Maduro et a annoncé des mesures de « réciprocité ». Sur sa page Twitter, on peut lire : «Nous condamnons et nous refusons l’expulsion de notre ambassadrice à Caracas et nous prendrons les mesures de réciprocité». « Seule une solution négociée entre les Vénézuéliens permettra au pays de sortir de sa crise profonde », a-t-il poursuivi.

Lire aussi  Coronavirus : la France et l'UE rouvrent leurs frontières à quatre pays africains

Cette décision du président Maduro d’expulser l’ambassadrice de l’UE fait suite aux sanctions adoptées le même jour par l’UE contre onze fonctionnaires vénézuéliens. L’UE a sanctionné onze responsables vénézuéliens impliqués dans des actions contre l’opposition au gouvernement de Nicolas Maduro, dont Luis Parra qui a tenté de succéder en mai, à Juan Guaido à la présidence du Parlement. Juan Guaido est reconnu comme président par intérim du Venezuela par une cinquantaine de pays.

Lire aussi  Merkel et Macron pressent l’UE de se préparer à une prochaine pandémie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here