HomeInternationalJake Angeli : se sentant «trahi», le célèbre membre de QAnon veut...

Jake Angeli : se sentant «trahi», le célèbre membre de QAnon veut se retourner contre Trump

Jake Angeli : se sentant «trahi», le célèbre membre de QAnon veut se retourner contre Trump
Jake Angeli : se sentant «trahi», le célèbre membre de QAnon veut se retourner contre Trump

Avec ses cornes de bison sur la tête, et torse nu, le « chaman » du mouvement QAnon est devenu un symbole de l’insurrection au Capitole le 6 janvier dernier.

Les photos de Jacob Chansley, aussi connu sous le nom de Jake Angeli, ont fait le tour du monde après l’invasion du Capitole des milliers de manifestants pro-Trump au début du mois de janvier. Torse nu, le corps couvert de tatouages, Jacob Chansley s’était introduit au Capitole coiffé de cornes de bison et maquillé aux couleurs des États-Unis.

Devenu le symbole de l’insurrection, qui a fait cinq morts, le manifestant se décrit comme le « chaman de QANon », mouvement conspirationniste de plus en plus populaire à travers le monde. Militant inconditionnel, Jacob Chansley a toujours soutenu Donald Trump, dès le début de son mandat. C’est d’ailleurs pour soutenir son président du moment qu’il s’était rendu, fier et déterminé, au Capitole le 6 janvier. Quelques jours plus tard, il avait été arrêté et inculpé pour intrusion illégale et conduite violente.

Lire aussi  Donald Trump : Joe Biden est « contre Dieu »

Et aujourd’hui, « l’homme aux cornes de bison » se sent totalement délaissé par son « chef » et est prêt à se retourner contre lui. C’est en tout cas ce que son avocat, Albert Watkins, a annoncé Associated Press. Il prétend que son client, qui vouait une adoration a Donald Trump, est maintenant déçu par le fait que l’ancien président des États-Unis ne lui (ainsi qu’à d’autres émeutiers) a pas accordé la grâce présidentielle. « Il a eu l’impression d’avoir été trahi par le président », a déclaré Albert Watkins, qui a donc annoncé que Jacob Chansley désirait témoigner contre Donald Trump lorsque le procès en destitution de ce dernier commencera, soit au début du mois de février.

Lire aussi  Prix Nobel de la paix 2021 : Donald Trump nominé

Selon l’avocat, « il est important pour les sénateurs d’entendre la voix de quelqu’un qui a été incité par Trump » à entrer au Capitole. Jacob Chansley a en effet déclaré aux enquêteurs s’occupant de son arrestation qu’il avait participé à l’insurrection « à la demande du président que tous les ‘patriotes’ viennent à Washington le 6 janvier ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here