HomeInternationalIl trouve la mort en essayant son nouveau gris-gris

Il trouve la mort en essayant son nouveau gris-gris

Il trouve la mort en essayant son nouveau gris-gris
Il trouve la mort en essayant son nouveau gris-gris

En Afrique, la croyance aux objets mystiques et aux pouvoirs des ancêtres existent toujours. Au Bénin, le temple du vaudou, plusieurs personnes vont acheter de nouveau gris gris pour être plus puissantes dans le monde.

Chez les peuples africains, de race noire petit objet que l’on porte sur soi et qui sont destinés à conjurer le mauvais sort. Le Père, de sa haute taille, dominait le petit vieux cuivré, sanglé, ceinturé de grigris, poils de singe et griffes de panthère. Une sorte d’idole qu’on porte en soi et qui n’a pas plus le pouvoir de sauver qu’un gris-gris.

En effet, dans la ville de Savè au Bénin un père habitué à la croyance des ancêtres a eu l’envie de se procurer un nouveau gris-gris afin d’accroître sa puissance occulte. Il se rend au marché spécialisé dans la vente des ingrédients pour la fabrication de son gris. Après la confection par son marabout il rentre chez lui pour faire un essai.

Le un nouveau gris-gris qui était censé le rendre résistant face à une attaque physique, il à faire appel à ses enfants pour procéder) l’essai. Il renvoie sa femme dans une autre pièce sans toutefois lui dire de quoi il s’agit. Il explique les règles du jeu à ses deux enfants, encore des mineurs. Les règles du jeu consisteraient de lui couper le bras. Ce qu’un des mineurs a fait après son explication en lui coupant le bras.

Lire aussi  Bénin : voici la liste des membres démissionnaires du MPL

Malheureusement, le gris-gris n’a pas fonctionné. Dangereusement atteints, les enfants ont crié et appelé leurs mères. Cette dernière alerte les voisins qui vont l’aider à le conduire à l’hôpital. Ce dernier est malheureusement décédé à l’hôpital.

Quelle tragédie !

Nul ne connaît l’endroit où il a pu se procurer le faut charme qui lui a ôté la vie

Après le drame, les deux enfants ont pris leurs jambes au cou avec l’arme qui a servi au test. Alertée, la police après avoir fait les constats, a ouvert une enquête pour élucider les circonstances du drame.

Rappelons que ce n’est pas la première fois que les incidents dû aux gris-gris se produisent. Au Nigéria, un homme a été arrêté pour avoir accidentellement tué un charlatan sur qui il a tiré en testant un gris-gris anti-balles. L’homme arrêté dans l’État d’Imo, dans le sud-est du Nigéria, avait acheté le gris-gris chez un guérisseur traditionnel. C’est en voulant essayer l’amulette sur lui-même avant de le livrer au client que le charlatan a été tué par balles. Pour prouver l’efficacité de son produit, il a demandé à son client de lui tirer dessus. L’homme l’a atteint mortellement. Les gris-gris sont partout! Les gens en raffolent: fil rouge de Jérusalem, bracelets brésiliens, amulettes, gadgets…. D’ailleurs, de nombreuses stars les portent bien en évidence comme un rempart contre la scoumoune, la malchance ou le malheur.

Lire aussi  Bénin : la promesse de Joël Aïvo aux populations

En bijoux, en décoration, en objet culte, ou sous toute autre forme, ils sont censés nous protéger du mauvais œil et des ondes négatives, mais avant tout, l’on attend d’eux qu’ils apportent du bonheur et de la chance à profusion. En fait le raisonnement est simple: donner un petit coup de pouce au destin, pour quoi s’en priver, ne sait-on jamais! Ainsi, pour réussir aux concours, beaucoup de jeunes sont aujourd’hui convaincus qu’il y a non seulement le travail, la chance et d’autres choses…, c’est-à-dire le wack ou le gris-gris. Pourtant, pour réussir véritablement aux concours il faut être un brillant stratège: le candidat doit traquer l’information, être un brillant analyste de la situation politique nationale, bref, bien se préparer.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here