HomeInternationalGuillaume Soro à la vice-présidence ? La dernière carte à jouer pour...

Guillaume Soro à la vice-présidence ? La dernière carte à jouer pour Ouattara

Guillaume Soro à la vice-présidence ? La dernière carte à jouer pour Ouattara
Guillaume Soro à la vice-présidence ? La dernière carte à jouer pour Ouattara

Les dissensions entre eux, c’est d’abord une affaire de famille. Si idéologiquement, Alassane Ouattara et Guillaume Soro sont issus de courants idéologiques différents, l’un ayant été formé dans les arcanes de la droite libérale et l’autre gauchiste pur, les deux personnalités de par leur collaboration provoquée par les circonstances politiques, partagent les mêmes bases militantes.

Démissionnaire du perchoir de l’assemblée nationale en Février 2019 après y avoir été contraint, selon lui, par le chef de l’état suite à des divergences de fond sur le fonctionnement du parti unifié, Guillaume Soro a consolidé son ancrage électoraliste en mobilisant autour de sa personne, tous ceux des partisans du pouvoir en place qui se reconnaissaient en lui, et pour qui, le moment est venu de choisir un successeur charismatique à Alassane Ouattara.

Populaire, rassembleur, le charisme de l’ex chef du parlement, également ancien premier ministre, a fini par remuer le parti au pouvoir, ébranlé dans son bastion du septentrion Ivoirien, par les tournées du nouvel opposant. Deux ans après le divorce, Guillaume Soro tient la dragée haute à ses anciens alliés du RHDP, et ce, malgré son exil politico-judiciaire qui dure depuis bientôt 14 mois.

Lire aussi  Mamadou Traoré : « Nos soldats grognent en silence, renonce à ton projet de 3è dose »

Dans ce bras de fer entre les deux hommes, la compétition semble serrée. Pour Alassane Ouattara, le calcul est simple. À défaut de faire plier ‘’le jeune homme’’, il faut aménager un cadre de cohabitation avec lui.

Comme le susurrait l’entourage de Guillaume Soro l’an dernier, le dirigeant Ivoirien aurait pris attache avec des chefs d’états Africains à l’effet de convaincre le député de Ferkessedougou de faire marche arrière. 

Alassane Ouattara pourrait ne pas y avoir renoncé, à en croire Me Affoussiata Bamba qui dans la discussion qu’elle avait avec nous le 19 Janvier dernier suite à la rumeur faisant d’état de sa défection de l’entourage du leader de GPS. Ramener Guillaume Soro, la tâche paraît déjà herculéenne.

Lire aussi  Un proche de Soro met à nu Franklin Nyamsi

Mais, trouver la formule pour le convaincre devrait l’être encore plus. Le leader de GPS n’est pas homme à se laisser fléchir facilement. Après avoir été successivement premier ministre, puis président de l’assemblée nationale, il ne manque que deux fonctions au CV de l’ex secrétaire général de la FESCI. Celles de vice-président et de président de la république. 

Vacant depuis Juillet 2020, le poste de vice-président duquel s’est retiré Daniel Kablan Duncan, cherche toujours un occupant. Serait-ce le palier à offrir à Guillaume Soro avant de lui garantir la présidence de la république ? Difficile, mais pas impossible que ce coup soit jouable…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here