HomeInternationalGrâce Présidentielle à sept mineurs: Cellou Dalein Diallo brise le silence

Grâce Présidentielle à sept mineurs: Cellou Dalein Diallo brise le silence

Guerre entre Alpha Condé et Macky Sall: la réplique de Cellou Dallein Diallo
Guerre entre Alpha Condé et Macky Sall: la réplique de Cellou Dallein Diallo

Cellou Dalein Diallo s’est exprimé sur la grâce présidentielle accordée le lundi 1er mars par le Chef de l’Etat, à sept mineurs condamnés par le tribunal pour enfants. Selon le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), ce sont des personnes qui avaient quasiment fini de purger leur peine qui ont été graciées.

« La grâce présidentielle que vient d’accorder Alpha Conde a 7 mineurs condamnes a 5 mois de prison pour attroupement illégal est présentée comme un acte d’humanisme, de clémence et même de décrispation. Cette grâce, qui intervient au moment où la totalité des graciés avait quasiment purgé leur peine, n’est, en fait, qu’une opération de communication destinee a berner l’opinion publique et la communauté internationale » a soutenu Cellou Dalein Diallo.

Dans un communiqué, le ministre de la Justice a salué la clémence du Chef de l’Etat, rassurant de son engagement à respecter et faire respecter l’indépendance et l’impartialité des cours et tribunaux dans le traitement des procédures en cours et ce, dans le strict respect du principe de la présomption d’innocence.

Lire aussi  Mike Pence demande le rejet d'une action en justice visant à renverser l'élection

« (…) Le Président de la République peut accorder la grâce à tout condamné sous le coup d’une décision définitive et exécutoire, avant l’expiration de sa peine. De ce fait, la grâce accordée par décret N°070 du 01 Mars 2021 de Son Excellence Monsieur le Président de la République à certains condamnés, avant l’expiration de leurs peines, est salutaire », a indiqué le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux.

Lire aussi  Guinée: l’opposition se plaint auprès de la Cédéao

Cellou Dalein Diallo rétorque en s’interrogeant : « Où est l’humanisme quand on sait que ces jeunes ont été raflés alors qu’ils étaient, pour la plupart, sur le chemin de l’école et, pour certains, extraits nuitamment de leur domicile familial par les forces de défense et de sécurité ? ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here