Home International Faux médicaments : plusieurs chefs d’Etat à Lomé pour la lutte contre...

Faux médicaments : plusieurs chefs d’Etat à Lomé pour la lutte contre le phénomène

Faux médicaments : plusieurs chefs d’Etat à Lomé pour la lutte contre le phénomène
Faux médicaments : plusieurs chefs d’Etat à Lomé pour la lutte contre le phénomène

Provenant de six différents pays africains, ces chefs d’Etat sont à Lomé pour réfléchir à l’éradication des faux médicaments sur le continent. Le but de ce conclave est la lutte contre les produits pharmaceutiques prohibés.

Ils sont au total six chefs d’Etat africains à faire le déplacement pour rejoindre la capitale togolaise depuis ce jeudi 16 janvier 2020 pour lancer « l’initiative de Lomé » qui vise la lutte contre la commercialisation anarchique des produits pharmaceutiques contrefaits.

Ce conclave prévu pour durer trois jours, a réuni les chefs d’Etat du Niger, du Congo, du Ghana, du Sénégal, de l’Ouganda et du Togo. L’idée de cette opération dénommée « initiative de Lomé » contre les faux médicaments, est née du constat des dégâts de ces produits. Pour le président togolais Faure Essozimna Gnassingbé, cette lutte doit coloniser tout le continent, pour fermer toutes les issues par lesquelles les trafiquants font entrer leurs produits sur le territoire africain.

« Le trafic de produits médicaux de qualité inférieure et falsifiés est un scandale humanitaire qui se déroule chaque jour. Il touche des millions de personnes, soit indirectement parce que ces médicaments ne soignent pas ceux qui croient se soigner, soit directement parce que les produits utilisés falsifiés tuent », a déclaré le chef d’Etat du Togo lors de la cérémonie d’ouverture de ce conclave.

L’initiative de Lomé ne devrait pas se limiter aux six pays. Les autres nations sont invitées à appliquer les résolutions qui sortiront de ce conclave.

D’un autre côté, le Bénin, par sa politique, est déjà bien en avance, en menant récemment une opération de lutte contre les faux médicaments qui a débouché sur l’emprisonnement de plusieurs commerçants, grossistes parfois même de grandes personnalités du pays qui sont dans le domaine.

Les autres pays sont donc invités à se mettre dans la danse pour que ce fléau disparaisse du continent.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here