HomeInternationalEmmanuel Macron : après sa lettre de félicitations à Ouattara, Soro réagit

Emmanuel Macron : après sa lettre de félicitations à Ouattara, Soro réagit

Procès des pro-Ouattara à la CPI: le camp Soro réagit
Procès des pro-Ouattara à la CPI: le camp Soro réagit

La lettre de félicitations du président Emmanuel macron à son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, est vue de mauvais œil par Guillaume Soro. Il a fait savoir que nul ne peut imposer un troisième mandat inconstitutionnel au peuple ivoirien et demande aux ivoiriens de prendre leur destin en main.

Après la victoire du président ivoirien, Alassane Ouattara, à la présidentielle ivoirienne boycottée par le peuple, la France a félicité le leader du RHDP. Si le peuple a boycotté cette élection, c’est à cause de la candidature du président sortant qui veut briguer un troisième mandat à la tête du pays. Il est à noter que la lettre de félicitations que le président français a envoyé à son homologue ivoirien semble avoir fuité par le biais de la Présidence ivoirienne, alors que Paris faisait tout son possible pour ne pas apparaître comme une caution à l’élection du 31 octobre 2020.

Lire aussi  Gbagbo a-t-il refusé la main tendue de Ouattara ?

Très déçu après la lecture de cette lettre, Guillaume Soro, exilé à Paris depuis le 23 décembre 2019, avait même invité les autres chefs d’Etat africains à considérer qu’ils pouvaient, eux aussi, se maintenir au pouvoir à vie. Cette lettre étant considérée par lui comme un blanc-seing pour les présidents africains qui espèrent mourir au pouvoir.

Mais, le leader du mouvement Générations et Peuples Solidaires (GPS) a invité les ivoiriens à assumer leur destin. «Chers compatriotes, en vertu du droit inaliénable qu’à chaque peuple de disposer de lui-même, levons nous et assumons notre destin certes dans la douleur mais dans la dignité ensuite dans la gloire. Nul ne pourra nous imposer un 3ème mandat inconstitutionnel », a-t-il lancé.

Lire aussi  Violences en Côte d’Ivoire: Didier Drogba envoie un message fort à ses compatriotes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here