Home International Election au Burkina Faso: le message de l’ONU aux dirigeants

Election au Burkina Faso: le message de l’ONU aux dirigeants

Election au Burkina Faso: le message de l'ONU aux dirigeants
Election au Burkina Faso: le message de l'ONU aux dirigeants

L’Organisation des nations unies (ONU) a interpellé les autorités du Burkina Faso par rapport à la présidentielle de ce 22 novembre dans le pays. Antonio Guterres a appelé les dirigeants à veiller à la sécurité des civils.

Les présidentielles ont souvent été sources de violences meurtrières dans plusieurs pays d’Afrique. Face à quoi, l’Organisation des nations unies a tenu à mettre l’accent sur l’importance de la sécurité des civils aux autorités du Burkina Faso à l’occasion du scrutin de ce 22 novembre 2020.

« Le Secrétaire général félicite le gouvernement, les leaders politiques et le peuple du Burkina Faso pour avoir fait prévaloir un climat de respect mutuel durant le processus électoral, et ce en dépit des défis auxquels le pays fait face », a déclaré, vendredi, le Secrétaire générale de l’ONU.

Antonio Guterres a appelé toutes les parties prenantes à faire perdurer le climat de respect mutuel pour que les élections au Burkina Faso le 22 novembre 2020, se déroulent de manière inclusive, crédible et pacifique.

Lire aussi  Explosions à Beyrouth : un navire de l'ONU touché

Par la même occasion, le chef de l’ONU a réitéré l’engagement des Nations Unies à soutenir les efforts nationaux visant à consolider la gouvernance démocratique, à promouvoir la cohésion sociale et le développement durable au Burkina Faso.

Au Burkina Faso, 6.492.686 électeurs sont attendus aux urnes demain dimanche 22 novembre pour élire le nouveau président de la République et les 127 députés qui siégeront dans le Parlement. A noter que pour la circonstance, pas moins de 23.108 Burkinabés de la diaspora prendront part à ce scrutin. C’est la première fois que ce nombre est si élevé.

Soulignons également qu’au total treize candidats, dont le président sortant, Roch Marc Christian Kaboré, sont en compétition pour cette course à la présidentielle. En ce qui concerne l’élection des 127 députés à l’Assemblée nationale, 96 partis, 5 formations politiques et 25 regroupements d’indépendants, soit 10.652 candidats sont en lice.

Lire aussi  Débat sur le racisme : l’ONU accepte la proposition des pays africains

Rappelons que le Burkina Faso est confronté à des violences et attaques terroristes dans sa partie nord qui ont provoqué le déplacement interne de plus d’un million de personnes. Dans le contexte sécuritaire fragile, « le Secrétaire général exhorte les forces de sécurité à tout mettre en œuvre pour protéger les civils durant le vote dans l’ensemble du pays et à agir conformément à la loi », a fait savoir le porte-parole de M. Guterres.

Dans l’otique de venir en aide à ce pays du Sahel à mieux faire face à la crise alimentaire qu’il traverse, le chef humanitaire de l’ONU a mené une action significative. Mark Lowcock a en effet, octroyé lundi dernier, 6 millions de dollars du Fond central d’intervention d’urgence des Nations Unies (CERF) au Burkina Faso.