Home International Donald Trump sous la menace d’une poursuite

Donald Trump sous la menace d’une poursuite

Donald Trump sous la menace d'une poursuite
Donald Trump sous la menace d'une poursuite

Suite à l’usage de leur tube par le président américain, Donald Trump, les Rolling Stones ont donné de la voix. Dans un communiqué rendu public le samedi 27 juin dernier, le groupe de musique a menacé le président américain de poursuite judiciaire s’il se permet encore le luxe d’utiliser leur tube You Can’t Always Get What You Want au cours de sa campagne.

Les Rolling Stones avertissent le président américain, Donald Trump, du fait qu’il utilise leur tube « You Can’t Always Get What You Want », sans leur contentement. A les en croire, si le locataire de la Maison Blanche utilise encore leur chanson lors des événements de sa campagne, il sera poursuivi en justice. Depuis sa campagne de 2016, beaucoup d’artistes ont manifesté leur colère suite à l’utilisation de leur titre par Donald Trump.

Lire aussi  Coronavirus : Donald Trump menace la Chine de représailles

L’organisme américain de protection des droits musicaux, BMI, a averti que l’utilisation d’une œuvre des Rolling Stones au cours de la campagne de Donald Trump, violerait son accord de licence avec l’organisation. Dans un communiqué de presse rendu public le samedi 27 juin par le site d’information Deadline, sis à Hollywood, le « BMI a informé l’équipe de campagne de Trump au nom des Stones que l’utilisation non autorisée de leurs chansons constituerait une violation de son accord de licence ». Le légendaire groupe de rock a par la suite tweeté à nouveau l’article de Deadline. Le communiqué martèle que « Si Donald Trump n’en tient pas compte et persiste, il serait alors poursuivi en justice pour avoir brisé l’embargo et avoir joué de la musique non autorisée ».

Bien avant les Rolling Stones, de nombreux artistes ont manifesté leur opposition à l’usage de leur musique par le président américain, Donald Trump. Le goupe de rock Queen était allé contre l’utilisation d’une des chansons les plus connues du répertoire rock, « We Are the Champions », au cours d’une apparition sur scène de Donald Trump à la convention républicaine en 2016. Il avait fait savoir sur Twitter que leur chanson avait été utilisée « contre leur volonté ». A ces derniers s’ajoutent Adele, R.E.M, Neil Young et autres qui s’insurgent contre l’usage de leurs chansons au cours des rassemblements des républicains.

Lire aussi  Mort de George Floyd : Réaction de l'Union Africaine

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here