HomeInternationalDivorce entre Rome et les Eglises d’Afrique

Divorce entre Rome et les Eglises d’Afrique

Divorce entre Rome et les Eglises d’Afrique
Divorce entre Rome et les Eglises d’Afrique

Le préfet de la congrégation de l’évangélisation des peuples, le cardinal Luis Antonio Tagle a annoncé dans une lettre fin 2020 la fin prochaine des subsides pour les terres de missions principalement en Afrique. C’est la question de l’avenir des Eglises locales africaines qui est véritablement en jeu. 

Il ne s’agit pas d’une affirmation péremptoire. Mais son allure presque irréversible dit tout de l’urgence et de la gravité d’une telle décision. C’est une décision qui prend l’allure d’une mise en garde sérieuse. Le cardinal Tagle demande aux évêques de toutes les terres de missions d’amorcer eux-mêmes leur propre sevrage vis-à-vis des subsides. Ces subsides en réalité sont de nature à donner un souffle nouveau au poids économique des territoires en question. L’Afrique est, aux dernières nouvelles, le premier grand bénéficiaire des subsides. 

Lire aussi  Officiel: Kim Kardashian a demandé le divorce d'avec Kanye West

De par leur nature, les subsides sont le reflet de la fraternité ou de l’entente des premières communautés chrétiennes qui mettaient tout ensemble. La Covid sévit, l’Europe se meurt. Plus personne n’est véritablement en mesure d’apporter une contribution significative aux terres de missions par les temps qui courent. 

C’est là où le divorce se prononce. Un divorce dont les conséquences se feront sentir à travers l’Afrique. C’est l’appel à une auto prise en charge qui se dessine. L’Afrique catholique devra s’y conformer. Il faut s’accorder à dire commme le père Ambroise Kinhoun, recteur du grand séminaire de théologie de Tchanvédji, c’est probablement « la fin du syndrome de mendicité ». C’est l’heure d’un retour à la terre. Car, la terre ne ment jamais et donne son fruit au temps voulu. 

Lire aussi  Candide Azannaï s'explique sur son divorce d'avec Patrice Talon

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here