Home International Décisions de la CADHP : « Ouattara risque de se prendre une...

Décisions de la CADHP : « Ouattara risque de se prendre une sale résolution de l’ONU », selon Appolos Thé

Décisions de la CADHP : « Ouattara risque de se prendre une sale résolution de l’ONU », selon Appolos Thé
Décisions de la CADHP : « Ouattara risque de se prendre une sale résolution de l’ONU », selon Appolos Thé

La décision de la CADHP à l’encontre du président Alassane Ouattara continue de susciter plusieurs réactions au sein de l’opinion publique. Pour l’actuaire Apollos Thé, si l’actuel chef d’Etat ivoirien ne se plie pas à la décision de la juridiction africaine, il risque de se prendre une sale résolution de l’ONU. Ci-dessous son intervention.

Ouattara est dans pain. La Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) aligne décisions sur décisions contre le pouvoir de Dramane. On peut citer:

>> L’équilibrage des CEL avant toute élection

>> La réintégration de Soro Guillaume sur la liste électorale avec effet immédiat jusqu’à ce que le fond de l’affaire soit connu et tranché >>. La réintégration du président Gbagbo sur la liste électorale et la levée de la mention de condamnation de son casier judiciaire avec effet immédiat jusqu’à ce que le fond de l’affaire soit connu et tranché.

Ouattara qui avait cru éviter les décisions de la CADHP s’était empressé de retirer la Côte d’Ivoire du traité de reconnaissance de cette Juridiction, mais hélas pour lui, on ne se retire pas avec effet immédiat, et donc la Côte d’Ivoire est encore sous la Juridiction de la CADHP jusqu’en 2021.

Du coup, soit Ouattara se plie aux décisions de la CADHP et se retrouve avec une CEL équilibrée entre pouvoir et opposition, mettant ainsi à mal le dispositif de tricherie du Rhdp, Ouattara devra faire face à Soro et Gbagbo qui vont exiger leur droit à la candidature s’ils le désirent.

Auxquels cas, Ouattara sera mal barré, surtout qu’il partagera l’électorat avec Soro Guillaume, et là, quelqu’un va y laisser des plumes.
Si Ouattara décide de ne pas respecter les décisions de la CADHP, alors il viole ouvertement une décision de justice internationale, or il a déjà été averti par l’Union Européenne, les États-Unis, L’ONU, l’Union Africaine et la CEDEAO sur le respect des juridictions internationales. Il risque de se prendre une sale résolution de l’ONU et là, il connaît la suite.

Ainsi donc, dans l’un ou l’autre des cas, Ouattara est mal barré, il est dans pain comme on dit à Abidjan. Pain godio même pour être plus précis.
Comme l’aurait dit NGuess Bonsens, que va t-il faire?

Lire aussi  Soro à ses détracteurs du RHDP : « Rien ne sert de bomber la poitrine car… »