Home International Crimes de guerre : un autre président dans les mailles de la...

Crimes de guerre : un autre président dans les mailles de la CPI

Crimes de guerre : un autre président dans les mailles de la CPI
Crimes de guerre : un autre président dans les mailles de la CPI

Après l’ancien chef d’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo, un autre président comparait devant la Cour Pénale Internationale (CPI). Celui-ci est accusé de crimes de guerre.

Hashim Thaçi, le président kosovar, comme c’est de lui qu’il est question, devra être écouté par la CPI sur des accusations à son égard sur de crimes de guerre.

A son arrivée au siège de la CPI où il devra être écouté pour des accusations de crimes de guerre et crimes contre l’humanité, dans le conflit opposant la Serbie et le Kosovo sur l’autonomisation, le président n’a pas hésité à s’exprimer.

Lire aussi  Procès en appel contre Gbagbo : voici ce que dit l’article 74, objet des débats à la CPI

 « Personne ne peut réécrire l’histoire. Je suis prêt à affronter le nouveau défi et à vaincre pour mon fils, ma famille, mon peuple et mon pays », a laissé entendre l’ancien commandant de l’Armée de libération du Kosovo (UCK) à la presse, depuis la CPI.

Hashim Thaçi, âgé de 52 ans, avait eu à mener une guérilla indépendantiste contre les forces serbes, entre 1998 et 2000, qui fit pas moins de 13 000 morts. Il est accusé d’être « responsable de près de 100 meurtres », de disparitions forcées, de persécutions et de tortures de Serbes ou de Roms, ou encore de rivaux Albanais du Kosovo.

Lire aussi  RCA: les mises en garde de Fatou Bensouda à la classe politique

Pour rappel, Hashim Thaçi devient le deuxième chef à être entendu par la cour pénale internationale, après l’ancien chef d’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo.