HomeInternationalCPI : le Pape François appelé au secours face aux sanctions des...

CPI : le Pape François appelé au secours face aux sanctions des Etats-Unis

CPI : le Pape François appelé au secours face aux sanctions des Etats-Unis
CPI : le Pape François appelé au secours face aux sanctions des Etats-Unis

Suite aux sanctions des Etats-Unis contre la Cour Pénale Internationale (CPI), le président de cette juridiction appelle le Pape François au secours. Il a été reçu le 3 septembre dernier par le Souverain pontife.

Le jeudi 3 septembre 2020, le Président de la Cour Pénale Internationale (CPI), le juge Chile Eboe-Osuji, a été reçu par le Pape François au Vatican. Cette visite intervient dans un contexte où la juridiction internationale est frappée par des sanctions des Etats-Unis. Les deux personnalités ont débattu des sujets concernant le fonctionnement de l’instance de justice internationale. Un communiqué de presse de la Cour a indiqué que « le Président de la CPI a informé Sa Sainteté des derniers développements judiciaires de la Cour ainsi que de ses réalisations et défis dans la lutte contre l’impunité pour le génocide, les crimes contre l’humanité, les crimes de guerre et le crime d’agression ».

Le juge Chile Eboe-Osuji a également « établi des parallèles entre les valeurs concomitantes du Saint-Siège et de la CPI, notamment le soutien des droits de l’homme et de l’état de droit, la prévention des souffrances humaines causées par les conflits armés, la protection des personnes les plus vulnérables, la reconstruction des communautés et des sociétés brisées par la violence, et apportant des messages d’espoir pour un avenir meilleur ».

Il est à rappeler que le mercredi 2 août dernier, l’administration Trump a annoncé l’inscription sur la liste noire des Etats-Unis de la procureure Fatou Bensouda et de Phakiso Mochochoko, directeur de la division de la compétence, de la complémentarité et de la coopération de la juridiction qui siège à La Haye, aux Pays-Bas. A cela s’ajoutent le gel de leurs éventuels avoirs aux Etats-Unis et l’interdiction d’accès au système financier américain. Elle a également fait savoir que tout individu ou entité qui continuera à assister matériellement ces individus s’expose également à des sanctions. En juin dernier, le président Trump avait autorisé des sanctions économiques contre ses responsables pour dissuader la juridiction de poursuivre des militaires américains pour leur implication dans le conflit en Afghanistan.

Lire aussi  États-Unis: une adolescente noire tuée par la police

« Le Président de la CPI a expliqué à quel point la Cour a besoin d’un plus large soutien mondial. Evoquant les défis actuels des valeurs mondiales de paix et de justice, il a demandé un soutien pour encourager les Etats à ratifier le Statut de Rome – le traité fondateur de la Cour – et à s’abstenir d’attaquer la Cour lorsqu’elle remplit ses fonctions », a précisé le communiqué de la Cour.

Lire aussi  Etats-Unis: Joe Biden met la pression à Trump

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here