Home International Côte d’Ivoire: réaction des Etats-Unis à propos du Conseil national de transition

Côte d’Ivoire: réaction des Etats-Unis à propos du Conseil national de transition

Côte d’Ivoire: réaction des Etats-Unis à propos du Conseil national de transition
Côte d’Ivoire: réaction des Etats-Unis à propos du Conseil national de transition

En Côte d’Ivoire, comme à l’accoutumée, le courant ne passe pas entre le pouvoir en place et l’opposition. Visant à mettre un conseil national de transition, les Etats-Unis se sont prononcés. Ils invitent l’Opposition à respecter l’ordre constitutionnel.

Contestant le troisième mandat du président Alassane Ouattara, l’Opposition a jugé bon de mettre en place, tout comme l’a fait le Mali, un gouvernement de transition. Et c’est le président Bédié qui a été choisi pour la mise en place dudit gouvernement.

En effet, soucieux de la situation sociopolitique de la Côte d’Ivoire, les Etats-Unis, tout en apportant quelques précisions, ont invité l’opposition au respect de l’ordre constitutionnel. « L’Ambassadeur des États-Unis n’a pas rencontré le candidat Bédié ce weekend.  Les États-Unis respectent l’ordre constitutionnel en République de Côte d’Ivoire, que le Président Ouattara dirige encore, et exhortent tous à respecter l’ordre constitutionnel et d’éviter la violence », a laissé lire l’Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire.

Lire aussi  Côte d’Ivoire : un maçon perd la vie en filmant la pluie

Soulignons que l’opposition a boycotté le scrutin du 31 octobre dernier puis rejeté la victoire du président Alassane Ouattara sorti vainqueur dudit scrutin. Alors, le lundi 2 novembre 2020, l’opposition a créé un « Conseil national de transition » qui est présidé par Henri Konan Bédié, qui devra mettre en place un « Gouvernement de transition ».

Rappelons que pour la présidentielle ivoirienne du samedi dernier, c’est Alassane Ouattara qui s’en sort vainqueur avec 94,27% des voix, selon la Commission électorale indépendante (CEI). Ainsi, Ouattara vient de briguer son troisième mandat à la tête de la Côte d’Ivoire.

Lire aussi  Côte d'Ivoire: le gouvernement impose un couvre-feu à Yamoussoukro et à plusieurs villes