Home International Côte d’Ivoire: nouvelles révélations de Koulibaly et d’Amon Tanoh sur la CEI...

Côte d’Ivoire: nouvelles révélations de Koulibaly et d’Amon Tanoh sur la CEI et le Conseil constitutionnel

Côte d'Ivoire: nouvelles révélations de Koulibaly et d'Amon Tanoh sur la CEI et le Conseil constitutionnel
Côte d'Ivoire: nouvelles révélations de Koulibaly et d'Amon Tanoh sur la CEI et le Conseil constitutionnel

Le professeur Mamadou Koulibaly, candidat de LIDER, et le ministre Amon Tanoh, ont réagi après le rejet de leur candidature pour briguer à la magistrature suprême. A les en croire, ils ont très bien rempli les conditions liées au parrainage.

En Côte d’Ivoire, la plus haute juridiction de la Côte d’Ivoire en matière d’élection, le Conseil constitutionnel, présidé par le haut magistrat, Maître Koné Mamadou, a déclaré lundi 14 dernier, la liste des candidats retenus pour participer à l’élection présidentielle prochaine dans le pays. Ainsi, sur une quarantaine de postulants au départ, seulement les dossiers de quatre candidats ont été retenus à la fin. Il s’agit de: Alassane Ouattara, Konan BÉDIÉ, Affi N’guessan Pascal et Kouadio Konan Bertin.

Du coup, tous les autres candidats sont donc écartés de cette compétition électorale visant la présidence en Côte d’Ivoire. Parmi les rejetés, figurent les ministres Mamadou Koulibaly et Amon Tanoh, dont les réactions constituent presque des révélations. A les en croire, ils ont très bien rempli les conditions à propos du parrainage, sauf que le conseil constitutionnel en a décidé autrement. En ce qui concerne Amon Tanoh, il y a une particularité surprenante. Il dit n’avoir même pas été saisi par le Conseil constitutionnel pour compléter le parrainage, si cela était insuffisant.

Lire aussi  Ouattara : "Laissons le peuple choisir le 31 octobre"

« J’ai déposé les parrainages de 22 régions où j’ai recueilli 1% voire même 2% dans certaines régions comme l’atteste les documents que m’a remis la CEI. Je n’ai pas été saisi par l’une ou l’autre de ces deux institutions pour compléter mon dossier conformément à la procédure arrêtée. Je m’étonne que le conseil constitutionnel n’ai reçu que 13 regions sur les 22 que j’ai déposées là où 17 sont exigées .Je prend acte de cette décision qui confirme le peu de crédibilité du conseil constitutionnel ainsi que de la CEI », indique l’ex-ministre des affaires étrangères, Monsieur Amon Tanoh, dans un point de presse publié par le média Abidjan.

Lire aussi  Hamed Bakayoko: " Quand on voit Bédié à 86 ans, là on est loin de la nouvelle génération."

De son côté, le Professeur Mamadou Koulibaly a reçu une notification faisant état de ce qu’il existait dans son dossier des parrainages qui existent ailleurs. En conséquence, il devait trouver un certain nombre de parrainage pour compléter son dossier de candidature. Ce qui fut chose faite. Cela est très loin de pouvoir donner le résultat auquel il s’attendait.

 » Je remplis toutes les conditions requises. Nous avons transmis plus de 45.000 parrainages propres dans 22 régions au conseil constitutionnel, qui jusqu’à aujourd’hui n’a pas été en mesure de fournir la preuve d’un seul doublon dans notre dossier « , a révélé Mamadou Koulibaly, le maire de la commune d’Azaguié, professeur titulaire en Chef en Économie, candidat de LIDER. 

Par ailleurs, la crédibilité de ces deux institutions en charge de l’élection présidentielle prochaine en Côte d’Ivoire dont doutent certains leaders, n’est -elle pas une affaire inquiétante ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here